Des événements climatiques extrêmes se sont multipliés cette dernière décennie et, selon les prévisions pour l’hiver 2014, le pays doit se préparer à subir les effets de ce type de phénomènes. C’est ce qui ressort du rapport sur les perspectives saisonnières des services météorologiques mauriciens, désormais officiel.
De courtes fortes précipitations, des disparités au niveau de la pluviométrie, des vents très froids, des houles pouvant provoquer des raz-de-marée, particulièrement sur les côtes sud et ouest… Tels sont les événements météorologiques extrêmes qui devraient se manifester l’hiver prochain. « In line with the latest findings of the Inter Governmental Panel of Climate Change (IPCC) fifth Assessment Report in April 2014, extreme weather events including outburst of high intensity rainfall, extreme cold and windy conditions are very likely to occur over Mauritius and Rodrigues », peut-on lire dans le “Winter Outlook” de la station météorologique de Vacoas, rendu public hier.
Ces conclusions du rapport ont été compilées après une analyse minutieuse des paramètres locaux, régionaux et mondiaux, et de paramètres météorologiques – tels la température de surface de l’océan Indien, l’El Nino Southern Oscillation (ENSO) ou encore l’Indian Ocean dipole –, en vue d’établir un scénario objectif pour ce qui nous attend pour ces mois d’hiver. L’humidité dans l’atmosphère est aussi tenue en considération. Durant l’été 2013/14, le taux d’humidité dans l’air a été au dessous de la normale, et cette situation durera jusqu’à septembre/octobre, explique Mamade Beebeejaun, directeur de la station météorologique de Vacoas. Cette tendance persistera durant cet hiver, ce qui donnera lieu à un hiver humide, selon notre interlocuteur. Le cumul de pluviométrie pour Maurice sera de 670 mm et de 390 mm pour Rodrigues. Les pluies seront concentrées sur les hauteurs, jusque dans les parties Sud et Est de l’île.
L’hiver 2014 réservera aussi d’autres surprises, comme des températures fraîches en journée, contrastant avec des températures plus chaudes le soir. Les pluies d’hiver, en journée, diminueront en effet l’ensoleillement, ce qui contribuera à des températures basses en journée, explique Mamade Beebeejaun. Selon les prévisions, la température de jour sera de saison tandis que, la nuit, elle sera légèrement au-dessus de la moyenne saisonnière. « Les gens devront prendre leurs précautions en journée », prévient notre interlocuteur. Durant les mois de juillet et août, les anticyclones prenant naissance directement des régions polaires feront sentir leurs effets sur les îles Mascareignes, provoquant des conditions hivernales rudes sur Maurice et Rodrigues. Il est attendu que les températures pourraient descendre jusqu’à 12°C. Vers septembre/octobre, d’ordinaire des mois secs, il fera chaud en journée, mais les températures chuteront en soirée, ajoute le directeur de la Météo. À Rodrigues, les températures devraient chuter jusqu’à 14°C sur les hauteurs.
Le vent devrait souffler de l’Est–Sud-Est, en moyenne à une vitesse de 25 à 35 km/h. Cependant, ces vents se renforceront pour atteindre des pointes de 90 km/h dans les régions exposées, surtout lors du passage de forts anticyclones au sud de l’océan Indien. À certains moments, la mer sera très démontée, et ce en raison des houles générées par les courants au sud des Mascareignes, avec la possibilité de raz-de-marée, en particulier du côté du Sud et de l’Ouest, indique le rapport.
Dans l’ensemble, d’après les analyses, les conditions neutres de l’El Nino Southern Oscillation (ENSO) – un indicateur climatique influant directement sur les caractéristiques de l’hiver – seront faibles à la mi-mai, devenant modérées d’ici septembre. Ce qui mène à la conclusion que l’hiver 2014 sera… normal.