Après compilation et analyses des relevés pluviométriques du mois dernier, il en ressort que novembre 2013 a été le mois le plus arrosé depuis ces 33 dernières années, a indiqué la station météorologique de Vacoas. Une pluviométrie record de 233 mm a même été enregistrée sur toute l’île, représentant une moyenne de 291 %, ce alors que novembre est généralement considéré comme le mois le plus sec de l’été.
Selon les données compilées de 1971 à 2000, novembre est le mois de l’été au cours duquel la pluie se fait le plus rare. Cependant, cette tendance a été renversée le mois dernier durant lequel il y a eu une pluviométrie record depuis 1980, explique Rajan Mungra, Acting Director de la station météorologique de Vacoas.
Selon la répartition de la pluviométrie, le Plateau Central a recueilli 299 mm, suivi de l’Ouest avec 256 mm, l’Est avec 248 mm, puis le Sud, 246 mm, et enfin le Nord avec 123 mm de pluies. Par ailleurs, Maurice avait enregistré en 1972, 247 mm de pluies, soit une moyenne de 309 %.
En épluchant les relevés de novembre 2013, Rajan Mungra fait ressortir que déjà durant la première quinzaine du mois, le pays avait déjà récolté 96 % de la moyenne pour le mois — la moyenne étant de 80 mm. La pluviométrie récoltée durant la deuxième quinzaine du mois est venue doper de façon exponentielle la moyenne, soit avec 156 mm de pluies recueillies sur l’ensemble de l’île, soit deux tiers de la pluie du mois, ce qui représente 195 % de la moyenne du mois. On se souviendra d’ailleurs des grosses averses qui se sont abattues avec une intensité considérable et souvent à caractère orageux dans certaines régions et qui ont donné lieu à des flash floods et des accumulations d’eau dans certaines régions.
« La pluviométrie de novembre confirme les effets des conséquences du changement climatique », commente l’Acting Director de la station météorologique de Vacoas, évoquant l’épisode des pluies du 27 novembre dernier, qualifiées pour rappel d’« extreme weather and climate events ». « La Météo dans ses prévisions à long terme pour la saison, soutenue par celles de l’Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) s’attend à ce que ce genre de phénomène se reproduise souvent », explique Rajan Mungra. Raison pour laquelle la station météorologique de Vacoas privilégie depuis quelques temps un système de now casting qui favorise la prévision et la diffusion d’informations au public de manière instantanée, notamment à travers leur nouveau site internet.
Des pluies de forte intensité, qui tomberont pendant une courte durée et qui pourront causer des accumulations d’eau et des inondations, seront suivies de périodes sèches, ajoute Rajan Mungra, comme la situation que nous vivons actuellement avec un mois de décembre sec. En effet, du 1er décembre à ce jour, l’île a enregistré seulement 18 mm de pluies, ce qui fait dire à Rajan Mungra que le pays est déjà dans une situation déficitaire, sa moyenne étant généralement de 199 mm. Notre interlocuteur entrevoit une première quinzaine de décembre déficitaire car pour les prochains jours, la Météo ne s’attend pas à ce qu’il pleuve et les après-midi seront marqués par des développements nuageux à l’Ouest, au Sud-Ouest et sur le Plateau Central.