SUBBOTINA ANNA/SHUTTERSTOCK

Mais des températures de 10° à prévoir

Selon la station météorologique nationale, les prémisses de l’hiver ont déjà fait leur apparition depuis la deuxième semaine d’avril. Ce constat a été fait à partir de divers modèles et des paramètres météorologiques observés dans la région qui indiquent que le début de l’hiver s’annoncera cette année à partir de fin avril 2020.

Les températures maximales de jour seront généralement proches de la normale pendant la première moitié de l’hiver et légèrement au-dessus de la normale au cours du second semestre à Maurice et à Rodrigues. La température nocturne devrait aussi être légèrement supérieure à la normale. Cependant, il y aura une variation intrasaisonnière, quand, à certaines occasions, les Mascareignes seront sous l’influence de puissants anticyclones et les deux îles connaîtront probablement une surtension entraînant une température inférieure à la normale. À quelques rares occasions, notamment en raison du ciel dégagé et des vents calmes, il est probable que la température minimale à Maurice pourrait chuter à près de 10 degrés Celsius.

À Rodrigues, la température minimale ne devrait pas descendre en dessous 13 degrés Celsius sur les hautes terres.

Moins de pluie cet hiver

Quant aux précipitations sur Maurice, elles devraient être proches de la normale pendant la première moitié de la saison et légèrement inférieures à la normale pour la seconde moitié. Les précipitations cumulées devraient être d’environ 600 m et seront concentrées principalement sur le plateau central, à l’est et au sud.

Des précipitations normales sont attendues sur Rodrigues avec une moyenne de 400 mm sur l’île pendant la période hivernale.

Par ailleurs, les services météorologiques estiment que les vents alizés, principalement d’Est Sud-Est, souffleront à une vitesse moyenne de 25 à 35 km/h. Parfois, en particulier pendant les mois d’hiver les plus ardus, à savoir juillet et août, les anticyclones au sud de l’océan Indien peuvent provoquer un fort gradient de pression sur les Mascareignes, entraînant des rafales de vent pouvant atteindre 90 km/h dans les zones exposées, ce qui devrait accentuer la sensation du froid.

Quant à la mer, dans certaines occasions, elle est susceptible de devenir très agitée avec de fortes houles générées par l’effet combiné des dépressions profondes et des anticyclones puissants au sud des Mascareignes. Les vagues déferlantes devraient atteindre les rives sud et ouest de Maurice et Rodrigues, et provoquer une inondation temporaire des zones basses.

Enfin, des événements météorologiques extrêmes, y compris des précipitations de haute intensité de courte durée, de grandes variations de températures et de vent sont très susceptibles de se produire occasionnellement à Maurice et à Rodrigues. Conformément aux conclusions du cinquième rapport d’évaluation du GIEC et du rapport spécial sur réchauffement de 1, 5 °C (SR15), ce rapport sera mis à jour lorsque de nouvelles informations seront disponibles.