Le temps sera plus clément ce dimanche et demain. La station météo de Vacoas annonce un léger répit avec une amélioration sensible du ciel pendant deux jours. À partir de mardi, en raison d’une nouvelle série de brises de mer accompagnée d’une zone d’instabilité, plusieurs régions de l’île devraient être à nouveau sous les eaux. Une situation comparable à la semaine écoulée pendant laquelle le tonnerre a grondé dans certaines localités, comme à Pailles, Albion, Richelieu, Bambous, avec à la clé  maisons inondées et routes impraticables, là où les drains n’ont pas rempli leur rôle. L’intensité de ces fortes pluies provoquant des accumulations d’eau conséquentes, et une montée d’eau, a réveillé le traumatisme des évènements du 30 mars dernier lorsque 11 mauriciens ont perdu la vie dans les inondations de Port-Louis.
Deux jours d’accalmie avant que les pluies intenses ne se déversent une nouvelle fois sur le pays mardi. C’est ce que prévoit la station météo de Vacoas, indiquant que si aujourd’hui encore quelques régions situées principalement sur le plateau central seront arrosées, l’après-midi de ce dimanche et la journée de lundi devraient s’annoncer sous de meilleurs cieux. Cependant, les prévisions météorologiques pour les mois d’été signalent un temps pluvieux comparable aux dernières semaines et de plus en plus fréquent et avec encore plus d’intensité. En cause : les brises de mer soulevant une bande nuageuse associée à une zone d’instabilité, qui deviennent dès lors des averses très intenses, ressenties plus particulièrement l’après-midi. Il s’agit d’un événement extrême, explique Mamade Beebeejaun, directeur de la station de Vacoas, précisant que ce phénomène est aussi perceptible dans d’autres régions du monde.
Ces averses sont d’une telle intensité que ce mois de novembre 2013 est considéré être l’un des novembre les plus humides qu’a connus le pays depuis 1960. Selon l’analyse effectuée par la station météo, entre 1960 à ce jour, les mois de novembre les plus pluvieux ont été ceux de 1967 avec 234mm de pluies et 1972 avec 247mm. Or, entre le 1er et 28 novembre 2013, la station météorologique de Vacoas a enregistré sur l’ensemble de l’île plus de 200mm de pluies.
 
Phénomène qui se réssentira tout l’été
 Les régions les plus arrosées ces dernières jours ont été le Plateau central, le Sud et surtout l’Ouest. Dans l’Ouest, où plusieurs maisons ont été inondées, dont à Albion, Pailles, Richelieu, Bambous, cette semaine, le taux de pluviométrie enregistré pour le mois de novembre, qui s’élève généralement à 31mm, a dépassé 210mm, soit plus de 700%. La région ouest est suivie du Sud, où les pluies ont également inondé des dizaines de maisons et qui accuse pour le mois plus de 271mm. Si le Plateau central, copieusement arrosé, a enregistré 228mm, la région nord enregistre elle 103mm seulement.
Ce phénomène climatique qui se ressentira durant tout l’été provoquera sans doute d’autres accumulations d’eau en raison de la saturation de la terre, souligne le directeur de la météo. D’ailleurs, à différents endroits, dont Souillac, Rose Belle, Camp Benoît, La Chaumière, Terre Rouge, les pompiers ont été sollicités à de nombreuses reprises ces trois derniers jours pour l’évacuation de l’eau accumulée dans les cours et dans les maisons. Plusieurs familles ont dû temporairement abandonner leurs maisons et trouver refuge dans des centres communautaires.
À Port-Louis vendredi après-midi, la pluie persistante a une nouvelle fois forcé les autorités à prendre des dispositions au niveau du Caudan avec la fermeture des tunnels par mesures de sécurité. Ces grosses averses provoquent par ailleurs des perturbations au niveau du trafic routier. Si bien que cette semaine, outre l’échangeur de Pailles fermé à la circulation, les automobilistes ont eu du mal à circuler dans la région d’Ébène, sérieusement inondée.
La station météo prévoyant la même tendance climatique cette semaine, avec en l’occurrence des averses conséquentes sur l’ensemble du pays et une concentration sur le Plateau central, les régions sud et ouest, les autorités appellent à la vigilance. Parmi les recommandations d’usage en fonction des prévisions de la météo, celle de ne pas céder à la psychose.