Le Whip de l’Opposition, Rajesh Bhagwan, a, dans une intervention au Parlement cette semaine, demandé au ministre de la Santé de trouver un endroit autre que l’hôpital de Brown Séquard pour assurer la distribution de méthadone à ceux qui en ont besoin. Sa demande fait suite aux protestations des habitants de Mont-Roches et de Beau-Bassin concernant le comportement désagréable d’une cinquantaine de bénéficiaires qui passent leurs journées dans le jardin de la municipalité.
Tout en reconnaissant que la distribution de méthadone demeure un élément crucial de la stratégie nationale de la gestion de la toxicomanie, Rajesh Bhagwan a souligné que les habitants des environs de l’hôpital rencontrent beaucoup de problèmes. Il explique qu’une cinquantaine de personnes passent leurs journées dans le jardin de la municipalité après avoir reçu leur traitement.
« Ces individus profèrent des jurons, se bagarrent en eux. Ils créent un désordre public et dérange la vie de la communauté des habitants des environs », insiste Rajesh Bhagwan. Ces personnes non seulement constituent une nuisance publique pour les habitants des environs mais également pour les passants. Cet endroit est utilisé par les élèves, les étudiants à leurs sorties d’école. Les visiteurs et les membres du personnel de la prison centrale et de l’hôpital Brown Séquard sont harcelés lorsqu’ils traversent la région.
Rajesh Bhagwan estiment que parmi ce groupe de personnes se trouvent des consommateurs de psychotropes et de sirop. Certains pourraient même être impliqués dans le trafic de drogue. Les habitants de la région ont déjà pris contact avec le commissaire de Police alors que des pétitions ont déjà été envoyée au commissaire de Police, au ministère de la Santé de la Qualité de la vie. « Nous ne sommes pas contre la distribution de méthadone mais il nous faut trouver une solution durable », a souhaité Rajesh Bhagwan.
Le député a expliqué avoir proposé un site à l’intérieur de l’ex-Borstal à Beau-Bassin qui se trouve à côté de la cité Barkly. « According to us and according to our experience on the field, this site is the most suitable site to house this unit of distribution of methadone », estime-t-il.
Rajesh Bhagwan a finalement demandé que le centre de distribution de méthadone soit transféré dans l’intérêt et la sécurité des habitants et des citoyens. « Ceux qui sont traités à la méthadone sont des victimes des barons de la drogue et sont harcelés par les trafiquants. Ils sont régulièrement rappelés à l’ordre par la police. Une solution doit être trouvée le plus rapidement possible », a réclamé Rajesh Bhagwan.
Pour sa part, le ministre de la Santé a dit son appréciation pour la démarche de Rajesh Bhagwan. Il a été le seul à proposer une solution concrète à ce problème, a fait ressortir Lormus Bundhoo.
M. Bundhoo a rappelé que la méthadone a été introduite à Maurice en 2006 et seulement 25 % de bénéficiaires proviennent de la région de Beau-Bassin. Entre 2009 et 2012, le nombre de personnes est passé de 249 à 445, a-t-il dit. À cette semaine, le nombre de personnes se rendant à Beau-Bassin est passé à 569, a ajouté le ministre. Il a rappelé que des demandes similaires à celles de Rajesh Bhagwan ont été reçues de Rashid Beebeejaun, de Shakeel Mohamed, de Reza Uteem, de Sheila Bappoo, de Françoise Labelle, de Stéphanie Anquetil et de Patrick Assirvaden.
Le ministre de la Santé a expliqué que le Premier ministre lui a demandé de rechercher l’aide des organisations internationales spécialisées dans le domaine de la méthadone en vue d’évaluer la situation et faire des recommandations en conséquence.