Un nouveau “by-pass” sur une distance de 200 mètres est opérationnel depuis la fin de la semaine à l’entrée de Saint-Jean, à Quatre-Bornes, dans le cadre de la phase II du projet Metro Express. Pendant quatre mois, les automobilistes devront donc emprunter cette bretelle à deux voies pour entrer ou quitter Quatre-Bornes. À ce jour, trois pilotis sont déjà installés. D’autres feront devront être installés selon un calendrier de travail bien établi.

Alors que la route devait s’ouvrir aux automobilistes à 11h jeudi, les employés de Larsen & Toubro effectuaient les derniers travaux avant qu’elle ne soit utilisée par le flux de véhicules interminable. Munis d’équipements, certains effaçaient le marquage de routes avec de la peinture noire pour éviter toute confusion qui pourrait surgir une fois arrivés au niveau du “by-pass”.

« Nous effectuons le finetuning avant que la route soit opérationnelle », explique au Mauricien la responsable de communication de Larsen & Toubro, Nausheen Aullybux, sur place . Selon elle, la construction de ce “by-pass” a nécessité plusieurs étapes, notamment des rencontres avec les autorités compétentes, mais aussi en assurant que la route construite réponde aux normes établies.

Selon elle, la construction de cette route de 260 mètres a s’est échelonnée sur environ une semaine. « Cette route a été conçue suivant les critères de la Road Development Authority et de la Traffic Management & Road Safety Unit. Une fois cette étape passée, ces deux autorités vérifient si la route a été construite suivant leurs normes », fait-elle ressortir. Cette vérification permet d’entreprendre des ajustements si des risques au niveau de la sécurité se présentent.

Par ailleurs, pour barrer les deux côtés du “by-pass”, Larsen & Toubro avait fait poser des barrières en plastique remplies d’eau. Mais après vérifications, les autorités ont demandé à la compagnie indienne de les remplacer par des barrières en béton, et ce dans le but de renforcer la sécurité, surtout durant la nuit.

Une fois ce changement effectué, c’est Larsen & Toubro qui décidera de la date de la mise en opération. « Nous avons dit que nous pouvons commencer à utiliser la route ce jeudi », avait dit la responsable. Et c’est ce qui a été fait.

Jeudi matin, des panneaux indicateurs commençaient également à être installés pour guider les automobilistes. Pour la responsable de communication, ces panneaux seront installés plusieurs mètres en amont du “by-pass” afin que les automobilistes soient avertis à temps de cette déviation du trafc routier.

La fermeture de jeudi s’avère très importante car l’installation des poutres est prévue à compter de ce week-end. « Les poutres sont déjà prêtes et ont été fabriquées à Barkly. Une vingtaine doivent être installées. Tout comme nous l’avons fait à Port-Louis, ces poutres seront transportées ici pour être placées », fait-elle ressortir.

Pour installer ces poutres, des grues de 250 tonnes seront utilisées, opération qui demandera environ six heures et, selon la responsable de communication, sera effectuée le soir. « Si nous n’avions pas construit ce “by-pass”, les gens auraient effectué un plus long trajet », dit-elle. Ajoutant que chaque jour, ce sont des milliers de personnes qui traversent la ville.

Pour la première phase des travaux, une cinquantaine de personnes seront sur le chantier pour placer les poutres horizontales. Une fois le travail terminé, ce sera au tour d’une deuxième équipe de prendre le relais, cette fois pour placer les rails, lesquels sont déjà prêts, dit-on.

Concernant les risques d’embouteillages, Larsen & Toubro rappelle qu’aucune voie n’a été supprimée et que le “by-pass” ne devrait pas accentuer le problème de congestion routière. Par ailleurs, davantage de lampadaires seront installés afin de mieux éclairer les automobilistes durant la nuit.

À noter cependant que des policiers seront appelés à guider les automobilistes durant les premiers jours de la mise en opération de la route. La chargée de communication insiste cependant sur la prudence, demandant aux usagers de la route de suivre les consignes. Et de poursuivre que des panneaux indicateurs, et qui clignoteront le soir, sont installés tous les 100 mètres pour avertir le public.

Une fois cette phase terminée, Larsen & Toubro devra poursuivre ses travaux pour gagner la gare de Quatre-Bornes. Les opérations s’annoncent très délicates dans la mesure où la firme sera appelée à travailler en parallèle avec la circulation. Concernant les délais, cette partie du projet de Saint-Jean à Quatre-Bornes devrait se terminer en septembre prochain. À noter enfin que la connexion de Rose-Hill à Saint-Pierre est aussi à l’agenda.