Photo illustration

Avec la pression qui pèse sur Metro Express Ltd (MEL), l’installation de barrières aux intersections du tracé du métro est d’actualité. Sauf que les responsables du dossier laissent entendre que ces installations devraient se faire sur une base temporaire. « La balle est dans le camp du gouvernement pour la marche à suivre », déclare-t-on en faisant état de «la soumis- sion de plusieurs propositions sur l’aspect sécuritaire à l’hôtel du gouvernement dans les jours à venir ».

Des techniciens de MEL et du ministère de Transport public sont descendus sur le terrain hier pour déterminer les lieux appropriés où seront placées les barrières. Les autorités étudient également la modification de certains “road markings” pour éviter des accidents ou la possibilité de placer des feux de signalisation bien avant les rails.

Plusieurs options sont de mise, notamment l’installation de “raised-curbs” ou encore de “flashing lights”. L’on évoque aussi une possibilité que la police soit plus présente pour prendre des sanctions envers les récalcitrants. Il se peut aussi que des contraventions plus lourdes soient imposées à l’avenir. « Toutes les options seront soumises au gouvernement et la balle est dans le camp des décideurs », affirme-t-on. Pour l’heure, le passage piétonnier du côté de Gool à Beau-Bassin a été déplacé dans une tentative d’éloigner les piétons du tracé du métro.