Alan Ganoo a été on ne peut plus clair sur la possibilité d’ériger des barrières de sécurité automatiques aux jonctions, surtout là où il y a eu des cas d’imprudence et de confusion de la part d’automobilistes. « J’ai donné des directives, suite à la demande du Premier ministre, pour étudier, en concertation avec des techniciens, la possibilité d’installer des barrières aux jonctions. À partir de là, nous prendrons les décisions qui s’imposent », a indiqué le ministre.

Parlant en son nom personnel, Georges Chung a fait ressortir que « je suis contre les barrières de sécurité, qui auraient été une nécessité si on avait eu affaire à des trains à grande vitesse (TGV).

Le problème ici c’est que les Mauriciens ont pris la mauvaise habitude de ne pas respecter les codes de la route. Les barrières vont ralentir encore plus la circulation. C’est juste une question de moralité et de discipline. »

Dass Mootanah, qui l’a rejoint dans ses propos, ajoute que « certains arrêts d’autobus, à l’instar de celui à côté de la tabagie Gool, seront déplacés pour fluidifier la circulation aux alentours de l’intersection située en face de l’église Sacré-Cœur. »

Pour rappel, l’opération commerciale du Metro Express a été repoussée au 10 janvier. Cela fait suite aux perturbations causées par la dépression tropicale Calvinia ou les Metro Express Ltd avait été forcé de cesser temporairement ses opérations et de rentrer les trams au dépôt.