Alors que le choix de la compagnie qui obtiendra le contrat de construction du métro devrait être connu en début de semaine prochaine, le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, a donné l’assurance aujourd’hui qu’il n’y aura aucune perte d’emploi sur les trois lignes concernées par le métro (Nos 1, 2 et 3), et qui touchent notamment les compagnies UBS, CNT et Rose Hill Transport.
Dans une déclaration à la presse à l’issue de la cérémonie de signature d’un accord entre le Japon et Maurice, le ministre a annoncé que le contrat avec le constructeur indien sera « bientôt signé ». Selon lui, le projet de Metro Express affectera trois lignes. « Cela concerne quelques centaines d’autobus et quelques centaines de travailleurs. Je donne la garantie qu’aucun employé ne perdra son travail. Le métro est complémentaire du transport en commun », a-t-il déclaré. « Sans l’autobus, le métro ne sera pas viable. Nous travaillons sur un système de “rerouting” et de “catchment area” afin que le système d’autobus s’intègre parfaitement à l’alignement du métro. Le “decongestion programme” va dans la même direction. Il nous faut la décongestion des routes, un bon système de bus et un bon système de métro. L’industrie du transport représente au moins un chiffre d’affaires de Rs 5 milliards, au sein duquel le gouvernement investit au moins Rs 2 milliards », a ajouté le ministre.
Nando Bodha a également annoncé que le gouvernement travaillera avec la Singapour Corporation Enterprise dès que le contrat sera signé. Il y aura, dit-il, une grande consultation avec les stakeholders, les syndicats et les compagnies de transport ainsi que les autobus individuels, soit avec l’éventail d’acteurs concernés « le plus large possible », afin de disposer du « meilleur système de transport » dans lequel le gouvernement aura sa contribution et où « tout le monde aura les conditions de travail qu’il mérite ». Nando Bodha a conclu que « le peuple aura un système de transport digne de ce nom ».