Le secteur du transport en commun, en particulier le projet de Metro Express sur le corridor entre Curepipe et Port-Louis, a été épluché sous toutes ses coutures lors de la seconde tranche du Question Time d’hier à l’Assemblée nationale. Profitant de la PQ inscrite au nom du député travailliste Osman Mahomed sur la viabilité financière de ce projet de mass transit, le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, s’est engagé dans un nouveau coude-à-coude avec le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, à ce sujet. Ce dernier a justifié le revival de ce projet, enterré initialement par le gouvernement de l’Alliance Lepep par deux facteurs cruciaux, la révision des coûts de ce projet de Rs 41 milliards à Rs 17,7 milliards, ces derniers chiffres devant être confirmés à la clôture de l’exercice d’appel d’offres en cours et le grant de Rs 9,9 milliards accordé par l’Inde à Maurice.