Poursuivi pour avoir, le 29 décembre 2004 à Amaury, passé à tabac Rakesh Bhuruth, qui a succombé à ses blessures, Hemraj et Nirmal Ramsurrun ainsi que Kissun Aubeeluck ont comparu ce matin devant la Cour d’assises. Hemraj Ramsurrun a plaidé coupable alors que les deux autres ont été déférés en Cour intermédiaire, où ils plaideront coupable pour coups et blessures sans intention de tuer.
Hemraj Ramsurrun, qui avoue avoir porté le coup final, sera le seul des trois accusés dont le cas sera jugé en Cour d’assises. Le parquet devait ainsi accepter que l’accusé plaide coupable sous le chef d’accusation réduit de manslaughter. Ainsi, on ne retiendra plus l’accusation de murder. Le parquet souscrit donc à l’absence de préméditation dans ce cas.
Les cas de Nirmal Ramsurrun (frère de Hemraj) et Kissun Aubeeluck seront quant à eux déférés en Cour intermédiaire où ils risquent une peine de durée moindre (lesser offense) : un maximum de 15 années de réclusion au lieu de 20 ans. Nirmal Ramsurrun et Kissun Aubeeluck ont ensuite été invités à quitter la cour. Le procès de Hemraj Ramsurrun a pu se poursuivre aux Assises sous la présidence du juge Peeroo. Les avocats respectifs de Hemraj et Nirmal Ramsurrun et Kissun Aubeeluck sont Mes Rex Stephen, Veda Balamoody et Gavin Glover.
L’inspecteur Jodhua a par ailleurs témoigné à la barre. Il est revenu sur la déclaration de Hemraj Ramsurrun, datée du 30 décembre 2004. Après avoir roué de coups Rakesh Bhuruth et l’avoir traîné dans un champ de canne, Hemraj Ramsurrun aurait porté le coup fatal aux alentours de 21 h 30. Le jeune homme était allongé sur le sol et saignait déjà de la tête lorsque Hemraj a décidé de se saisir d’une pierre et la lui jeter en pleine face : « Monn lev enn ros pou mo al pil sa lor so latet me lerla Kissun dir mwa pa fer sa… Me koler la finn repran ek monn pil sa lor so latet ».
Le motif de l’agression serait la vengeance. Le contre-interrogatoire de Me Rex Stephen aura confirmé qu’un « incident » aurait eu lieu en septembre 2004. Rakesh Bhuruth aurait agressé Nirmal Ramsurrun au sabre. Ce dernier aurait même été admis à l’hôpital à la suite de ces blessures.
Le procès se poursuit demain devant la Cour d’assises, avec notamment le témoignage du District Clerk de Mapou.