La Major Crime Investigation Team (MCIT) et la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Nord recherchent activement un dénommé Sailesh dans le sillage du meurtre du boutiquier Shyam Ramgoolam (71 ans), commis la semaine dernière à Vallée-des-Prêtres.

Le boutiquier Shyam Ramgoolam

Le suspect, très connu dans le milieu des enquêteurs, ne donne plus signe de vie depuis quelques jours. La police s’est rendue chez lui le week-end dernier mais il ne s’y trouvait pas.

Le premier suspect appréhendé dans cette affaire, Ikram Mungur, a, lui, été relâché après la vérification de son alibi. Dans sa version des faits, il a avancé qu’il n’était pas présent à Vallée-des-Prêtres au moment de l’agression de Shyam Ramgoolam, le 13 juillet dernier. Il devait ajouter avoir lui-même été victime d’un vol ce soir-là.

Plus de sécurité réclamée

En se basant sur des détails fournis par le fils du boutiquier, Arvinsing Ramgoolam, actuellement sous observation à l’hôpital Jeetoo, les enquêteurs penchent pour une implication du dénommé Sailesh.

Pour rappel, deux malfrats armés de sabres et portant des cagoules avaient agressé Shyam Ramgoolam et son fils pour commettre un vol alors que ces derniers s’apprêtaient à fermer leur commerce. Plus d’une centaine d’habitants de Vallée-des-Prêtres ont participé à une marche pacifique dans la localité dimanche matin pour réclamer plus de sécurité suite à l’agression mortelle du boutiquier.