Plus de six ans après le meurtre de Michaela Harte, dans une chambre de l’ex-Legends Hotel à Grand-Gaube, l’époux de la victime, John McAreavey, est toujours en quête de la vérité dans cette affaire. Arrivé, samedi, en compagnie de sa soeur, avocate de profession, et le frère de la victime, il multiplie les contacts au plus haut niveau, soit le Directeur des Poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, et les responsables du Central CID. Il prévoit d’animer un point de presse, demain, en vue de faire état de ses contacts au sujet de l’évolution de l’enquête de la police sur ce meurtre non-résolu à ce jour et pour lancer un ultime appel à témoins.
Ce matin, en présence de Me Dick Ng Sui Wah, qui assure les intérêts des proches de la victime, une institutrice irlandaise, qui avait débarqué à Maurice la veille de son meurtre pour sa lune de miel, John McAreavey a eu un échange de vues avec la police. En raison de l’indisponibilité du commissaire de police, Karl Mario Nobin, il a été reçu par l’assistant commissaire de police, Devanand Reekoye, et le surintendant Mannaram du Central CID. Il a eu l’opportunité d’un Update sur l’enquête de la Major Crime Investigation Team.
En début d’après-midi, John McAreavey et des membres de sa famille devaient être reçus par le Directeur des Poursuites publiques. Interrogé par la BBC en marge de cette séance de travail, Me Satyajit Boolell, a soutenu que cette enquête est encore loin d’être classée officiellement. « We want to find out who the culprits are. Those who have taken the life of this young woman will have somehow to face justice. We are as determined, we are as concerned, as he is. Any crime on our territory is a blot on our peaceful reputation », a fait comprendre le DPP sur les ondes de la BBC en ce début de semaine.
Pour sa part, John McAreavey a déclaré à la BBC que « I am prepared to go to the ends of the earth to ensure that justice is achieved for Michaela » en exprimant le souhait que « we need to appeal to the people of Mauritius, so we felt that the best way to achieve that is to get on a plane and get out there ».
Un premier procès aux Assises sur le meurtre de Michaela Harte avait débouché sur l’acquittement de deux employés de l’ex-Legends Hotel,  Avinash Treebhoowoon et Sandip Moneea. Depuis, la nouvelle enquête du Central CID n’a pas encore été conclue.