Les deux meurtriers présumés de Michaela Harte, 28 ans, une institutrice irlandaise venue passer sa lune de miel au Legends de Grand-Gaube, devront être fixés sur leur sort au début de juin prochain. En effet, à l’appel Pro-Forma de ce procès devant les Assises, ce matin, la juge Saheda Peeroo a fixé le calendrier des audiences après consultation entre les représentants du State Law Office (SLO), Mes Medhy Choony et Nataraj Moonsamy, et les avocats de la défense, Mes Rama Valayden et Sanjiv Treeluckdharry. Le procès sera pris sur le fond le 22 mai pour prendre fin le 1er juin. Des séances quotidiennes des Assises sont prévues à cet effet.
Les engagements des hommes de loi des deux parties font que le début du procès a été repoussé au 22 mai. Du côté de la défense, les hommes de loi ont soutenu d’emblée qu’ils étaient prêts à engager les débats devant des membres du jury dès le 2 février. Mais le principal obstacle reste que Me Choony du State Law Office a fait comprendre à la Cour qu’à cette période, il sera pris par ses engagements en tant que Returning Officer pour les élections de l’Assemblée Régionale de Rodrigues.
Le mois de mars ne convient pas à Me Teeluckdharry, qui sera pris par un appel devant le Judicial Committee of the Privy Council. Ainsi, il a été décidé que le procès du tandem du Legends Treebhoowon/Moneea soit fixé à partir du 22 mai et durera semaines.
Me Teeluckdharry, qui assure la défense d’Avinash Treebhoowon, est revenu sur la possibilité d’une demande de remise en liberté provisoire de ce suspect. Il s’est appesanti sur le fait qu’une précédente motion a déjà été logée devant la Cour suprême, dont les conclusions ne sont pas encore connues jusqu’ici. La juge Peeroo a souligné qu’il serait préférable d’attendre le verdict de cette motion avant d’envisager une nouvelle initiative similaire.
Mes Valayden et Teeluckdharry ont soumis des motions à la Cour réclamant que des « used and unused materials » de l’enquête policière, dont les conclusions des analyses ADN sur des “exhibits”, leur soient remis en vue de préparer la défense de leurs clients. Me Choony a pris l’engagement de faire diligence à cet effet.
Les 25 témoins assignés par la défense, dont l’époux de la victime, John James McAreavey, devront être assignés formellement pour le début du procès le 22 mai. Me Dick Ng Sui Wah assure un watching brief pour la famille de la victime Michaela Harte-McAreavey.
D’autre part, deux procès aux Assises ont été également appelés Pro-Forma ce matin. Dans le premier, Sandiren Pitchee et Ludmilla Veerasamy, accusés d’avoir égorgé Sumangal Jalim le 9 mars 2007 à Rose-Belle et d’avoir versé le sang de la victime en guise de sacrifice dans un temple à Médine, feront face au jury le 13 février. Des avocats devront être commis d’office vu que les suspects n’ont pas retenu les services d’hommes de loi.
Le procès de Sewdath Ghoorbin, 89 ans, sera pris sur le fond le 13 février aux Assises. Il est accusé d’avoir agressé mortellement un SDF, Sharma Nathooram, 39 ans, lors d’une dispute à l’Escalier en octobre 2010 et a retenu les services de Me Maxime Sauzier.