Le meurtre de Sailesh Ghoorbin ; 33 ans, habitant Moulin-aux-Vents, Petit-Raffray, Cap-Malheureux, a été résolu en début de soirée de jeudi suite à la collaboration des limiers du CID de la Northern Division, menés par l’ACP Devanand Reekoye, et de la Major Crime Investigation Team du surintendant Manaram. Outre l’épouse de la victime, Madhuree Ghoorbin, alias Simee, quatre autres suspects ont été appréhendés et placés en détention provisoire. En début de soirée, l’un des suspects Muhamad Azamudin Okbeer, qui a retenu les services de Me Germain Wong Yuen Kook, est passé aux aveux lors de son interrogatoire dans les locaux de la MCIT aux Casernes centrales.
Un dénommé Reza, habitant le Nord de l’île, est considéré comme étant le Prime Suspect dans le meurtre de Sailash Ghoorbin, qui a été agressé mortellement à l’arme blanche et abandonné dans une mare de sang à Camp-Maillet, Cap-Malheureux, soit à 300 mètres de la route principale. Pour ce meurtre, le dénommé Reza a été payé la somme de Rs 10 000 , dont les frais ont été encourus par l’épouse de la victime, qui a déjà comparu devant le tribunal de Mapou, jeudi, sous la charge de meurtre. Des problèmes d’ordre conjugal sont à la base de cette agression mortelle car le couple était séparé.
Les premiers éléments de l’enquête se déroulant presque simultanément à la MCIT et au CID de Grand’Baie confirment que le meurtrier présumé Reza avait été approché par un des proches de Madhuree Ghoorbin pour « ène travay ». Après l’agression mortelle de Sailesh Ghoorbin, Reza s’est retourné vers le dénommé Mamou Simee pour lui dire « Mamou, to satisfait ar travay ! Travay-là ine fini fer ! ».
Par la suite, Reza, accompagné de Mamou Simee et un dénommé Guy aussi connu sous le nom de Long, et Muhammad Azamuddin Okbeer, devait abandonner Sailash Ghoorbin à son sort dans une mare de sang avec de graves blessures, dont une profonde lacération à hauteur de la hanche gauche. Pour « cette correction » à la victime, les quatre suspects, placés en détention, avaient littéralement kidnappé Sailash Ghoorbin dans un véhicule utilitaire 2 x 4 en début de semaine. Le corps de la victime fut découvert mercredi matin suite à un appel téléphonique à la police.
Le véhicule incriminé a été placé sous séquestre par les enquêteurs, qui prévoient une reconstitution des faits dans la journée de vendredi après la comparution des quatre nouveaux suspects en Cour.