Le verdict des jurés dans le procès intenté à Jean Christophe Brian Lacloche, 25 ans, pour le meurtre de son voisin Amichand Rughooa, est tombé samedi. Les membres du jury l’ont trouvé coupable de « manslaughter ».
Jean Christophe Brian Lacloche a été trouvé coupable de « manslaughter » par le jury, à une majorité de sept contre deux, samedi. Lors de son procès, l’accusé a plaidé la légitime défense, soutenant qu’il n’avait pas l’intention de tuer son voisin, Amichand Rughooa. « Mo regrete saki finn arive, mo pa ti ena lintansion touy li, mo ti pe defann mwa », avait déclaré le jeune homme de 25 ans.
Les plaidoiries des avocats de deux parties, qui ont duré plusieurs heures, ont eu lieu vendredi. Le juge Benjamin Marie Joseph, présidant ce procès devant les Assises, a fait son summing-up samedi. Par la suite, les membres du jury ont été appelés à se retirer pour délibérer. Lors de son summing-up, le juge a rappelé aux membres du jury leur rôle et responsabilité, et est revenu sur des témoignages et preuves qui ont été présentés durant le procès. Étant des “judges of facts”, les jurés ont été appelés à se baser uniquement sur les preuves et témoignages en cour pour prendre leur décision.
Après quelques heures de délibérations, ils ont tranché pour la culpabilité de Brian Lacloche. Son homme de loi, Me Rama Valayden, devrait faire une « pre-sentence hearing » aujourd’hui avant que le juge Benjamin Marie Joseph ne décide de la sentence.
Le procès de Jean Christophe Brian Lacloche a débuté lundi dernier aux Assises. Une vingtaine de témoins ont déposé dans cette affaire, dont l’accusé lui-même, qui est revenu sur ce drame et a clamé son innocence. Cette affaire remonte à septembre 2011. Jean Christophe Brian Lacloche et Amichand Rughooa étaient deux voisins habitant rue Ruisseau Créole, à Port-Louis. Ils utilisaient des toilettes communes et se disputaient souvent autour de leur nettoyage ainsi que celui de la salle de bains. Le jour du drame, une dispute a éclaté autour du même problème et les deux voisins en sont venus aux mains. Jean Christophe Brian Lacloche a alors été blessé au pied avec un sabre tandis que Amichand Rughooa n’a pas survécu à ses blessures.