Rajiv Kumar Ramphul, 30 ans, un habitant de Grand-Baie, sera fixé sur son sort le 22 octobre. Ce dernier a plaidé coupable sous une charge réduite de « manslaughter » pour le meurtre de Mohunsing Koolaputh, un chauffeur de taxi de 81 ans.
Dans ses dépositions à la police, Rajiv Kumar Ramphul a indiqué qu’il connaissait le chauffeur et qu’il avait l’intention de lui voler son taxi pour emmener des amis en discothèque. Il avait ainsi prétexté une course à Mount, Pamplemousses afin d’emmener le chauffeur de taxi dans un coin reculé près d’un champ de cannes et d’attendre qu’il fasse nuit pour l’attaquer et lui voler son taxi. Mais les choses devaient mal tourner. Alors que Rajiv Kumar Ramphul réussit à faire sortir le chauffeur du véhicule, ce dernier résiste. Il commettra ainsi l’irréparable en lui assénant plusieurs coups au dos et en lui écrasant le crâne avec une pierre de 18 kg. Lors des plaidoiries, la défense, représentée par Mes Poonam Devi Sookun Teeluckdharry et Vikash Teeluckdharry, a soutenu que les choses ont mal tourné car la victime avait provoqué Rajiv Kumar Ramphul. La défense soutient également que la victime était vivante quand l’accusé l’a laissée dans les champs de cannes. La poursuite, représentée par Me Roshan Santokee, s’est appesantie sur le fait que Rajiv Kumar Ramphul s’est contenté du fait que le chauffeur de taxi le connaissait pour l’entourlouper et commettre de ce fait ce crime atroce. Le rapport d’autopsie révèle que la victime a eu entre autres le crâne écrasé ainsi que les deux côtes fracturées.