Dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de la petite Helena Gentil, 11 ans, dont le cadavre en décomposition a été retrouvé dans un chassé à Lapeyre, à Nouvelle-France, les enquêteurs de la Major Crime Investigation Team (MCIT) ont procédé à l’arrestation d’un suspect dans la soirée de jeudi. Arnaud Booderam a été interrogé et inculpé provisoirement devant le tribunal. Il a été reconduit en cellule policière en attendant les prochaines étapes de l’investigation.
De sources policières, le suspect Arnaud Booderam, un habitant de Cité Mangalkhan âgé de 36 ans, était connu pour des antécédents de délits sexuels. Son arrestation relève principalement du fait qu’il avait assisté à la fête où Helena Gentil avait été aperçue pour la dernière fois. Les enquêteurs ont également relevé des traces de blessures sur ses bras lorsqu’il a été approché pour les besoins de l’enquête. Par mesure de sécurité, le suspect a comparu devant la Cour de Port-Louis hier après-midi, et non en Cour de Curepipe. Une charge provisoire de meurtre a été retenue contre lui. La Cour n’a pas accordé de remise en liberté provisoire à Arnaud Booderam, qui a aussitôt été reconduit en cellule.
D’autre part, durant la journée d’hier, les enquêteurs de la MCIT se sont rendus au laboratoire scientifique de la police pour passer en revue les prélèvements ADN collectés là où a été retrouvé le corps de la fillette. Des développements devraient intervenir très rapidement dans le cadre de cette affaire.
Le 5 avril dernier, la disparition de la petite Helena Gentil avait été signalée au poste de police de Curepipe. Dix jours plus tard, son corps a été retrouvé dans le chassé Petit Constantin, à Lapeyre, Nouvelle-France, à quelques kilomètres de son domicile. La fillette étant dépourvue d’une partie de ses vêtements, la police n’écarte pas la thèse du viol, qui n’a cependant pu être confirmée par le médecin légiste de la police, le Dr Sudesh Kumar Gugadin, dû à l’état de décomposition avancée du corps.
Une marche de solidarité est prévue ce matin au départ de l’Hôtel de Ville de Curepipe, à 10 h, pour se rendre à l’endroit même où la dépouille de cette fille de 11 ans a été retrouvée.