Vinesh et Vimal Hoomal, soupçonnés d’avoir agressé mortellement dimanche soir leur oncle Patreetroy Ramdial, 56 ans, qui habitait chez eux à Balisson, Rose-Belle, ont été arrêtés hier par la Criminal Investigation Division de Rose-Belle. Ashley Hoomal, un troisième suspect, est activement recherché.
Patreetroy Ramdial vivait séparé de son épouse depuis huit ans. Il vivait chez sa soeur Giantee, âgée de 62 ans. Il avait sombré dans l’alcool après son divorce. Mais comme il aurait gagné une grosse somme d’argent, il avait aidé financièrement sa soeur et ses neveux à construire à l’étage où ils habitent. En signe de reconnaissance, sa soeur et ses neveux l’accueillaient de temps en temps sous leur toit. « Ils se disputaient souvent et malgré ça, il y restait et ne voulait pas retourner chez nous à Beaux-Songes car il ne ratait pas l’occasion de prendre un verre avec ses neveux à chaque fois que l’occasion se présentait », raconte Damraj, le fils de la victime. « Mo ti pe dormi, Giantee maman mo neveu telephone moi li dir moi zot fine retrouve Patreetroy enba la boutik et so trois garçons fine amene li li lopital. Ene ti moment après, li dire moi ki li ti encore en vie et ki Ashley, so garçon ti donn li la moitié cigaret pou li fume et ki li pas finn response. Nou ti pe dir ki zot pe cachette nu la vérité », ajoute une autre proche de la victime.
Selon nos informations, dimanche soir Patreetroy Ramdial s’était rendu chez sa soeur après une partie de beuverie et avait exigé que sa soeur et ses neveux lui rendent l’argent qu’il avait investi dans la maison. Ces derniers l’auraient tabassé jusqu’à ce qu’il perde connaissance. Ne sachant pas trop quoi faire, ils ont transporté leur oncle à l’hôpital de Nehru de Rose-Belle, et ont prétendu que ce dernier était souffrant. Le médecin de service devrait constater que la victime portait des ecchymoses et a tout de suite référé le cas à la police. Une autopsie pratiquée par le Dr Maxwell Monvoisin a révélé que Patreetroy Ramdial a eu le foie perforé. D’où l’arrestation de deux neveux.
Damraj, le fils de la victime, était convaincu, dit-il, que son père avait été victime d’un acte malveillant. « Il y avait trop de contradictions sur les circonstances de sa mort. Nous faisons confiance à la justice. Enn kitsoz mo pou dir, mo papa li ti content boire bat so grog mais li pas ti ene move dimounn ». Une équipe du poste de police de Rose-Belle, menée par l’inspecteur Jayprakash DI Kheedoo, sous la supervision de l’ASP Callychurn, s’était rendue sur les lieux du crime hier, accompagnée des éléments du Scene of Crime Office et a prélevé des empreintes digitales.