Rajiv Kumar Ramphul, un habitant de Grand-Baie, a écopé d’une peine de prison de trente ans, pour avoir tabassé à mort Mohunsing Koolaputh, un chauffeur de taxi âgé de 81 ans. Dans l’énoncé de son jugement rendu hier, le juge Benjamin Marie Joseph a relevé l’atrocité du crime et le fait que l’accusé n’a éprouvé aucun remords et n’a pas hésité à voler le taxi de la victime après son méfait pour aller faire la fête avec des amis.
Rajiv Kumar Ramphul, un trentenaire, avait plaidé coupable sous une charge réduite de « manslaughter » devant la Cour d’assises. Il était représenté par Me Poonam Devi Sookun-Teeluckdharry et Vikash Teeluckdharry alors que la poursuite était représentée par Me Roshan Santokhee.
Le corps de la victime avait été découvert dans un champ de cannes près d’un terrain de football à Mount, Pamplemousses, le 18 novembre 2009. Dans ses déclarations à la police, Rajiv Kumar Ramphul raconte qu’il connaissait le chauffeur de taxi et qu’il avait l’intention de lui voler son véhicule pour emmener des amis en discothèque. L’accusé avait ainsi prévu de prétexter une course à Mount pour que la victime veuille bien l’emmener. Le 10 novembre 2009, Rajiv Kumar Ramphul se rend à la gare Victoria à Port-Louis pour aller à la rencontre du chauffeur de taxi. Une fois dans le véhicule, il lui fait croire qu’il doit se rendre à Mount pour voir un ami. Rajiv Kumar Ramphul avait l’intention d’emmener le chauffeur de taxi dans un champ de cannes, d’attendre qu’il fasse nuit pour l’attaquer et lui voler son taxi. Une fois arrivé à destination, Rajiv Kumar Ramphul réussit à faire sortir du véhicule la victime et lui demande de l’accompagner sur quelques mètres pour aller à la rencontre de l’ami en question. Lui disant que l’ami n’est finalement pas venu, il retourne en sa compagnie au véhicule, Ramphul veillant en même temps à ce qu’il n’y ait personne autour. Il décidera de passer à l’action en frappant la victime au ventre et en la poussant. Ensuite il s’empare d’une pierre de 18 kg et frappe la victime, qui est de dos, à deux reprises. Voyant que le chauffeur respire toujours, il récidive en lui écrasant la tête avec la pierre. Tout de suite après, Rajiv Kumar Ramphul s’empare des clés du taxi pour aller faire la fête avec ses amis dans une discothèque à Vacoas.
Le Dr Sudesh Kumar Gungadin, Chief Police Medical Officer, qui a pratiqué l’autopsie du défunt à la Mortuary House de l’hôpital SSRN, a indiqué que la victime a eu le crâne écrasé et deux côtes fracturées. Le corps du défunt lui était parvenu dans un état de décomposition avancé. Répondant aux questions de Me Roshan Santokee de la poursuite, le Dr Gungadin a ajouté que les fractures étaient dues à une force conséquente avec un objet lourd, exercée sur le crâne et sur le corps de la victime. À noter que 1 614 des 2 017 jours passés en détention seront déduits de la sentence. La défense compte faire appel de la sentence.