Les limiers de la CID de Port-Louis Nord ont un rapidement interpellé un suspect dans l’affaire du meurtre d’Abdool Raouf Choomka, qui a rendu l’âme à l’hôpital après avoir été retrouvé avec de multiples blessures très tôt samedi matin à Plaine-Verte. Si Mamode Rabhannee Emamally, 44 ans, chauffeur de taxi habitant Camp-Yoloff, a fait valoir son droit au silence durant son interrogatoire, la police est en présence de preuves accablantes, des traces de sang ayant été relevées sur son vélo et quatre couteaux saisis chez lui lors de son arrestation.
Le présumé meurtrier a comparu devant la Bail and Remand Court hier matin avant d’être reconduit en cellule policière en attendant les prochaines étapes de l’enquête.
Abdool Raouf Choomka, habitant rue Noor-E-Islam, Camp-Yoloff, aurait fêté ses 53 ans hier. Mais aux petites heures samedi matin, il a été victime d’une agression aux abords du jardin d’enfants de Plaine-Verte. Le défunt, connu pour exercer le métier de ramasseur de bouteilles en plastique vides, avait quitté son domicile à cet effet vers 4 h 30 du matin samedi. Mais une terrible nouvelle devait tomber peu après. « Se enn kamarad ki travay ar li pou ramass boutey ki finn tap mo laport 5 h gramatin pou dir mwa ki mo frer finn byin blese. Me selman sa kamarad la dir mwa ki li pa finn trouv nanie akoz li ti pe ramas boutey par lot kote », raconte Amid Choomka. La victime a  été transportée par la police à l’hôpital Jeetoo en vue des premières assistances médicales. Mais Raouf Choomka ne survivra pas à ses blessures, commises à l’arme blanche. Il a rendu l’âme aux alentours de 10 h. L’autopsie pratiquée par le médecin légiste indique que la victime a succombé à un « shock due to chopped wound at the head ».