Le témoin principal dans l’affaire du meurtre de Daivannai Chocalingum a subi le contre-interrogatoire de la défense hier. Les auditions des témoins de la poursuite se poursuivent aujourd’hui devant le juge Eddy Balancy siégeant aux Assises. Le Dr Satish Boolell sera appelé à donner de nouveau des précisions sur son rapport d’autopsie à la suite de la motion de la défense visant à le faire revenir en tant que témoin.
Les auditions ont repris hier devant la Cour d’assises dans le procès intenté à Jeevadessen Chocalingum, plus connu comme Sen Chocalingum, par le directeur des poursuites publiques (DPP). Sen Chocalingum est accusé d’avoir prémédité le meurtre de sa mère, Daivannai Chocalingum, sous les articles 216, 217 et 218 du Code criminel. L’assassinat de la sexagénaire a été commis dans la nuit du vendredi au samedi 24 février 2007 au domicile de la victime à Pamplemousses. Le fils de la victime a plaidé non coupable et nie en bloc les accusations de son complice présumé Madunlall Noyan. Le prévenu a déclaré à la police que celui-ci est « enn latet fatigue » et que « dimounn inn bizin dir li dir sa ».
Madunlall Noyan, main witness dans cette affaire, a déclaré dans sa déposition à la police que le prévenu lui aurait demandé de s’acquitter d’une « tâche » chez Daivannai Chocalingum. Il fait état d’un acte réfléchi dans sa déclaration en disant qu’ils se seraient cachés dans la maison afin d’attendre la victime. Soulignons que selon l’article 218 du Code pénal, le guet-apens consiste à attendre un individu pendant un certain temps dans un ou divers lieux, soit pour lui donner la mort, soit pour exercer sur lui des actes de violence. « Ti al kasiet dan so lasam avan ki li vini », soutient Noyan.
L’enquête policière menée par les limiers de la Major Crimes Investigation Team (MCIT) sous la supervision du chef inspecteur Gérard et Detective Inspector Jokhoo devait mener à Madunlall Noyan et au fils aîné de la victime.
Noyan a déjà comparu devant l’instance criminelle de la Cour suprême en juin et a été condamné à 15 ans de servitude pénale par la juge Saheeda Peeroo. La charge initiale d’assassinat logée contre lui avait été requalifiée en homicide en vertu de l’article 215 du Code pénal par la poursuite. Il était défendu par Me Banji Soni.
Sen Chocalingum a retenu les services de Mes Bala Padiachy, Vidaya Jugurnath et Avineshwur Dayal. L’Assistant DPP Me Mohana Naidoo et le State Counsel Abdool Raheem Tajoodeen représentent le ministère public. Les auditions se poursuivent aujourd’hui avec le Dr Satish Boolell. La défense avait fait une motion la semaine dernière pour que l’ancien Chief Police Medical Officer revienne à la barre des témoins pour être contre-interrogé encore une fois. Me Padiachy avait déclaré que le rapport d’un autre spécialiste faisait état d’une autre réalité possible dans cette affaire.