« Mo ti zis trap lame madam-la pandan ki ti pe trangle li ». Alors qu’il a réfuté toute participation au crime de l’Écossaise Janice Farman en juillet 2017, Ravish Rao Fakoo a admis avoir tenu les mains de la victime pendant que son complice présumé l’étranglait, a-t-il déclaré en cour le jeudi 5 septembre.

Devant l’audience, l’accusé a dit regretter ses gestes.

Ravish Rao Fakoo, l’un des trois suspects, a plaidé coupable sous une charge réduite de coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de tuer devant le juge Benjamin Marie-Joseph en cour d’Assises.

Le juge a réservé son jugement. Ravish Rao Fakoo est défendu par Mes Raouf Gulbul et Rama Valayden.

Le procès des deux autres accusés, Kamlesh Mansingh et Anish Sooneea, a été fixé au 20 septembre.

Pour rappel, dans la nuit du 6 au 7 juillet, l’Écossaise Janice Farman a été tuée à son domicile à Albion, sous le regard de son fils autiste. Ses trois agresseurs avaient emporté un téléviseur, une console de jeux et des bijoux avant de prendre la fuite à bord de la voiture de la victime.