La Criminal Investigation Division (CID) de Beau-Bassin en sait un peu plus sur les circonstances du meurtre de Doliman Varma Dabysingh, dit Rakesh, âgé de 38 ans. Le meurtrier présumé, Jocelin Désiré Caprice (43 ans), n’aurait pas apprécié que son ex-compagne ait refait sa vie avec la victime pendant qu’il était en prison.

En se basant sur certains renseignements, les enquêteurs se sont intéressés au passé des protagonistes impliqués dans cette affaire. Ils ont appris que depuis le début de l’année, Rakesh Dabysingh et Jocelin Désiré Caprice étaient à couteaux tirés car le quadragénaire, qui était séparé de sa compagne Cindy D., n’a pas apprécié qu’elle ait épousé la victime. Malgré leur séparation, le suspect avait l’habitude d’appeler son ex, tout en menaçant le trentenaire. Ce dernier l’avait dénoncé dans une plainte déposée au poste de police de Coromandel fin janvier de cette année pour infraction à l’Information and Communication Technology Act.

Quelques semaines plus tard, Jocelin Desire Caprice a été condamné par la justice pour une affaire de vol. Entre-temps, la relation entre Rakesh Dabysingh et Cindy D. s’est détériorée. Cette dernière a même déserté le toit conjugal à Beau-Bassin pour vivre chez un proche à Chebel. Après sa sortie de prison, le quadragénaire a gardé contact avec son ancienne compagne. Pour comprendre ce qui s’est passé dans la soirée de lundi, les hommes du chef inspecteur Earally ont longuement interrogé Cindy D. hier après-midi, avant de la relâcher sans condition à ce stade de l’enquête. Les enquêteurs avaient des informations qu’elle avait donné rendez-vous au meurtrier présumé près de chez elle à Chebel. Les enquêteurs avaient des soupçons qu’elle aurait peut-être commandité ce meurtre, mais après ses explications, Cindy D. n’a pas été inquiétée.

Les anciens tourtereaux se sont bien rencontrés pour discuter et Rakesh Dabysingh, qui voulait se réconcilier avec son épouse, est venu la rencontrer à Chebel. En chemin, il a aperçu son rival qui marchait seul dans la localité. Il a alors compris que cet habitant de Résidence Barkly n’était pas dans la région par hasard. Une dispute a éclaté entre les deux hommes et Jocelin Désiré Caprice a sorti un sabre pour assener plusieurs coups à Rakesh Dabysingh, avant de s’enfuir. Ce dernier s’est écroulé dans une mare de sang et ce sont des passants qui ont alerté le poste de police de Beau-Bassin qu’un homme était inconscient par terre. Le trentenaire a été transporté d’urgence à l’hôpital Dr Jeetoo à Port-Louis où son décès a été constaté.

L’autopsie pratiquée par le Dr Maxwell Monvoisin, “Principal Police Medical Officer” (PPMO), assisté du Dr Prem Chamane, a attribué le décès à un “stab wound to the chest”. Entre-temps, Jocelin Caprice s’est constitué prisonnier à la police où il a avoué son crime, sans entrer dans les détails. Il a été traduit au tribunal de Rose-Hill hier où une accusation provisoire de meurtre a été retenue contre lui. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, il demeure en détention provisoire. Le quadragénaire devrait donner sa version des faits à la CID de Beau-Bassin ce mercredi. L’enquête se poursuit sous la supervision de l’ACP Dip, assistés du surintendant Monvoisin et de l’ASP Bhaukaurally.