Abishek Dhansoo, présumé meutrier de Sarah Benazir Gheesa, morte étranglée le vendredi 14 septembre, est passé en Cour de Pamplemousses ce mardi 18 septembre. Le juge a objecté à sa remise en liberté et il a été reconduit en cellule policière.

Sarah Benazir, enseignante de 25 ans, était portée manquante depuis le jeudi 13 septembre. Son corps sans vie a été retrouvé à Congomah, Les Mariannes, vendredi.

Abishek Dhansoo, 28 ans, se trouvait à l’hôpital du Nord aprés avoir tenté de mettre fin à ses jours en ingurgitant une substance utilisée pour graisser les moteurs de voitures. Une fois le suspect remis de sa tentative de suicide, il est passé aux aveux lors d’un interrogatoire aux Casernes centrales vendredi après-midi, indiquant qu’il voulait épouser la victime.

Une équipe de la CID de Pamplemousses, aidée par des policiers de la MCIT, de la Special Supporting Unit, du Groupement d’intervention de la police mauricienne (GIPM), de la Dog section et de l’Emergency Response Service se sont par la suite rendus à la “Colline Pomme d’Amour” tard dans l’après-midi, cette fois accompagnés d’Abishek Dhansoo. Ce dernier a alors montré aux policiers où il avait abandonné le cadavre de l’enseignante, en l’occurrence près d’une rivière.

Le Scene of Crime Office (SOCO) a récupéré sur place un sac à dos appartenant au suspect ainsi qu’une corde qu’il aurait utilisée pour éliminer sa copine. Ces pièces à conviction ont été mises sous scellé et envoyées au Forensic Science Laboratory (FSL) pour analyses.