« Naturellement, nous prendrons des sanctions sévères sans plus tarder« . C’est ce qu’à répondu le commissaire de police, Mario Nobin, à une question, cet après-midi, concernant l’enquête sur les policiers concernés dans le cadre du meurtre de Shabneez Mohamud. C’était lors du 45e anniversaire de l’helicopter squadron ce lundi 16 septembre.

« C’est un événement très triste et dès que nous avons pris connaissance des comportements des policiers, nous n’avons pas attendu que les parents portent plainte. Nous avons initié une enquête », a-t-il ajouté.

Il a expliqué également qu’un rapport dans ce sens a été envoyé ce matin au bureau du DPP avec des recommandations dans le cadre de cette affaire. “Nous attendons les conseils du DPP pour connaître la marche à suivre », a-t-il conclu.

Cinq policiers étaient attendus ce matin pour être interrogés « under warning ».

Pour rappel, les deux fils de la victime se sont présentés au poste de police de Bel-Air Rivière-Sèche le jour des faits, pour chercher de l’aide, car leur mère se faisait agresser par leur père. Ils avancent dans leurs témoignages qu’ils ont dû attendre plus d’une heure avant que la police ne se rende à leur domicile. Leur mère était déjà morte à l’arrivée des policiers sur place.