Mamode Nubeebuccus
  • La tante de la victime : « Garson-la ti pe arsel li pou li retourne »

Ganeshwaree Buleeram (24 ans), plus connue comme Sheena, a reçu 22 coups de couteau de son ex-époux, Mamode Nubeebuccus, âgé de 28 ans, vendredi soir à Camp-de-Masque. Selon la police, une dispute a éclaté entre eux après que le suspect a appris que la victime envoyait des textos à un autre homme. L’agresseur présumé voulait qu’elle retourne vivre avec lui.

Selon une tante de la victime, Sheena avait épousé Mamode Nubeebuccus alors qu’elle n’avait que 18 ans. Comme leur relation n’a pas marché, le couple s’est séparé après quelques mois. « Garson-la ti pe arsel li pou li retourne »,  a confié une tante ce matin.

Le suspect lui a téléphoné sans cesse et tentait de la rencontrer. Mais Sheena avait refermé ce chapitre de sa vie, et elle a même entamé des études supérieures à l’Université de Technologie de Maurice (UTM) en Health and Safety Management et devait prendre de l’emploi comme manager dans un hôtel à Belle-Mare. « Kan li aprann ki Sheena inn gagn travay laba, li osi li al rod travay dan lotel », explique notre interlocutrice.

Ainsi, Mamode Nubeebuccus a pris de l’emploi comme serveur pour être plus de près de son ex-épouse. Sheena a confié à ses proches qu’elle était harcelée par ce dernier qui lui a proposé de la déposer chez elle à Pellegrin, Sébastopol, après ses heures de travail. Mais elle a toujours refusé, préférant prendre le van de l’hôtel.

Toutefois, vendredi, Mamode Nubeebuccus aurait tellement insisté que la victime a cédé. Cependant, elle a envoyé un message à sa sœur par mesure de précaution, l’informant qu’elle serait avec son ex-mari. « Sheena pa ti ankor retourn lakaz ne ver alor ki so travay ti termine depi si zer », explique sa tante.

Ses proches l’ont appelée à plusieurs reprises sur son téléphone portable, mais personne n’a répondu. À un moment donné, c’est le jeune homme qui a décroché et il a prétendu qu’ils étaient en route. « La famille a trouvé bizarre que ce soit Mamode qui a répondu au téléphone de Sheena. » Et d’ajouter : « Nou santi ki inn ariv Sheena kitsoz. » Ses proches ont alors pris la route vers Belle-Mare en espérant la trouver en chemin, mais sans succès.

C’est une patrouille policière qui a trouvé la Toyota de Mamode Nubeebuccus sur la route principale de Camp-de-Masque-Pavé aux alentours de 21h20. La voiture était dans un caniveau, mais il n’y avait personne à l’intérieur. Au même moment, les policiers ont aperçu un homme à une cinquantaine de mètres plus loin qui traversait la route.

Il a confirmé qu’il est le propriétaire du véhicule et il a dit : « Mo kopin Ganeshwaree Buleeram ki ress mem ladres ki mwa ti pe kondir sa loto la. Li finn blese et li dan karo kann ».

Cependant, la police n’a pas trouvé de trace de freinage, ni de débris sur la route. En plus, les policiers étaient intrigués qu’il n’ait pas été blessé et que sa copine ne se trouve pas sur place. Mamode Nubeebuccus a conduit la police plus loin dans le champ de canne où elle a trouvé la victime inconsciente et en sang à terre.

Le Samu a été immédiatement mandé sur les lieux où un médecin a noté son décès. Néanmoins, le médecin devait confier aux policiers que les blessures sur Ganeshwaree Buleeram étaient suspectes. Après avoir examiné le cadavre, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal de la police, a confirmé aux policiers les suspicions du personnel du Samu.

La Criminal Investigation Division (CID) de Flacq, sous la houlette du Detective Inspector Appadoo, a embarqué Mamode Nubeebuccus jusqu’au poste de police pour un interrogatoire. Il a confirmé avoir n’assené que trois coups de couteau au cou, à l’abdomen et la hanche de Ganeshwaree Buleeram lors d’une dispute. Cependant, le rapport d’autopsie a révélé qu’elle a reçu 22 coups de couteau.

La police l’a de nouveau emmené sur le lieu pour chercher l’arme du crime dans le champ de cannes vendredi soir, mais sans succès. Ce n’est que le lendemain que le couteau a été retrouvé. La police a également mis sous séquestre la Toyota qui a été examinée par des éléments du Scene of Crime office samedi.

La CID de Flacq a interrogé à titre de témoins les proches de la victime et devait également examiner leur portable pour confirmer qu’ils ont bien tenté de prendre contact avec Sheena Buleeram vendredi soir. Tandis que l’appareil de la victime a aussi été saisi pour un décryptage. Mamode Nubeebuccus est attendu au tribunal de Flacq ce lundi où il devra faire face à une accusation provisoire d’assassinat. Les funérailles de la jeune femme étaient prévues ce matin.