Le contre-interrogatoire de la poursuite a débuté hier devant la magistrate Maryse Kala-Panglose siégeant en Cour de district de Pamplemousses dans le cadre des travaux de l’enquête préliminaire sur le meurtre de Denis Fine. Le témoin de la défense Christophe Legrand a avancé que la Major Crimes Investigation Team voulait à tout prix envoyer Sada Curpen et Westley Badoodeenkhan derrière les barreaux. La prochaine audience est fixée à jeudi.
La séance d’hier a débuté plus tard que prévu. La poursuite menée par Me Jagganaden Muneesamy n’a eu qu’une  heure de contre-interrogatoire et devra donc poursuivre le cross-examination à la prochaine audience jeudi. Le State Counsel a demandé à Christophe Legrand (alias Souris) de confirmer s’il a donné huit dépositions comme il l’affirme. Le témoin de la défense a répondu par la positive en ajoutant qu’il a été contraint de le faire « avek bate ek santaz ». Il a toutefois soutenu qu’il n’a pas été battu lors de sa première déposition vu qu’il était en présence de son avocate Me Devina Deonarain.
Me Jagganaden Muneesamy (State Counsel) : Ou ti dir ki ti fer santaz avek ou… Ki ou le dir par santaz ?
Christophe Legrand (témoin de la défense) : Zot dir mwa bizin fer case contre Toto ek Sada…
La magistrate Maryse Kala-Panglose a demandé des précisions au témoin. Christophe Legrand a alors expliqué que : « Bizin met zot dan prizon. »
Me Muneesamy : Santaz-la se en relasyon avek Toto ek Sada ?
Christophe Legrand : Wi…
Me Muneesamy : Ou premie lanket ti bon ?
Christophe Legrand : Wi…
Me Muneesamy : Pa ti gagn bate ek santaz dan premier lanket-la ?
Christophe Legrand : Premie lanket la osi ti ena santaz mai mo pa ti pe aksepte santaz-la mwa.
La première déposition de Christophe Legrand dans cette affaire est datée du 12 janvier 2010. Le témoin de la défense a affirmé avoir connaissance de la teneur du statement. Il a soutenu que son avocate lui a lu la déclaration avant d’apposer sa signature. L’avocat de la poursuite a questionné Christophe Legrand sur sa scolarité. Celui-ci a expliqué qu’il a étudié jusqu’au CPE et qu’il a aussi suivi des cours à l’IVTB. Il a toutefois maintenu ne pas savoir lire malgré l’avis contraire du State Counsel.
Me Muneesamy : Si mwa mo dir ou ou konn lir ?
Christophe Legrand : Ou kwrar si mo ti kone mo ti pou signe tou sa bann lanket-la ?
Me Muneesamy : Komie letan bann-la inn pran pou fer ou reviz sa bann lanket-la ?
Christophe Legrand : A pe pre enn mois ou de mois par la…
Le témoin Legrand a cependant souligné que les limiers de la MCIT ne venaient pas le voir tous les jours. « Zot ti pe sot sot zour… Par semenn ti pe pran trwa kou par la », a-t-il déclaré. Et d’ajouter que la MCIT venait le chercher sur son lieu de travail pour le « brutaliser » ailleurs. Christophe Legrand a soutenu qu’il était en détention quand il a donné son premier statement et avait recouvré la liberté conditionnelle après deux semaines.
Me Muneesamy : Explik la cour kouma la polis tinn fer ou reviz bann lanket ki ou sipoze inn done le 9 avril 2010 ek apre kouma lapolis kapav fer ou reviz sa plizier zour, semainn ek mois avan le 9 avril 2010 la ?
Me Assad Peeroo, l’avocat de Gino Robertson (accusé N°3), a objecté à la question de la poursuite, affirmant qu’elle est trop vague. Me Rouben Mooroongapillay l’a soutenu. Il a demandé à la poursuite de poser des « fair questions and to stop playing mind-games ». Me Jagganaden Muneesamy a quant à lui affirmé que « it is cross-examination and I can cross on whatever I feel should be relevant ».
Dans son ruling, la magistrate Maryse Kala-Panglose a soutenu que : « It would be useful if the prosecution use statements one by one due to his level of education ».
À savoir que Patrick Steeve Prinslet Serret (alias Polocco) est accusé d’avoir abattu Denis Fine, un Mauricien établi en France, dans la nuit du 3 janvier 2010 d’une balle en pleine tête alors qu’il était sur la véranda de sa maison à Résidence Maison Blanche à Pamplemousses. Westley Badoodeenkhan (alias Toto), Gino Robertson (alias Batman) et Sada Curpen sont accusés de conspiracy to commit murder. Me Rama Valayden assisté de Rouben Mooroongapillay assure la défense du meurtrier présumé. Mes Alvin Juwaheer, Assad Peeroo et Raouf Gulbul représentent respectivement Westley Badoodeenkhan, Gino Robertson et Sada Curpen. La poursuite est menée par Me Jagganaden Muneesamy en l’absence de l’assistant DPP Me Mohana Naidoo et le state counsel Me Vinod Rammaya.