Le procès devant les Assises de l’ancien étudiant de l’Université de Maurice Avinash Ramgotee, accusé d’avoir tué les belles-soeurs Jhurry le 6 janvier 2006, débute ce lundi 13. Le 16 avril 2012, le DPP avait logé les accusations formelles contre ce jeune habitant de Lallmatie. Deux accusations d’assassinat pèsent sur lui.
L’affaire a été déférée devant les Assises en 2009 et le DPP a logé les accusations formelles contre le jeune homme l’année dernière. Deux accusations d’assassinat pèsent sur lui. Avinash Ramgotee, qui est défendu par Me Siv Potaya, en était à sa dernière année universitaire à l’époque du drame. Les corps d’Indira et d’Asha Jhurry avaient été retrouvés sans vie dans leur domicile à Lallmatie. L’autopsie avait révélé qu’Indira avait reçu 60 coups de couteau et sa belle-soeur Asha 36. Arrêté le même jour par la police, le jeune homme a toujours nié les faits. Selon sa version, dans la soirée du 6 janvier alors qu’il se rendait dans la boutique de la localité, il devait entendre des cris provenant de la maison des Jhurry. Il serait entré dans la maison pour voir ce qui se passait et c’est là, soutient-il, qu’il aurait aperçu un premier cadavre puis un deuxième.
Avinash Ramgotee a soutenu avoir alors vu une silhouette ressemblant à celle de son oncle, Rajesh Ramlogun, dans la maison. Il devait par la suite se sauver mais a indiqué avoir été rattrapé par son oncle qui était à ses trousses. Ce dernier lui aurait asséné deux coups de couteau. Rajesh Ramlogun avait d’ailleurs été arrêté par les membres de la MCIT. Incarcéré à Alcatraz, il est décédé en détention le 13 janvier 2006. Une enquête judiciaire initiée pour établir les causes exactes de son décès a révélé qu’il y a eu foul play. Les quatre policiers poursuivis pour abus d’autorité ayant causé la mort de Rajesh Ramlogun ont par la suite été acquittés.