Le procès d’Avinash Ramgotee, accusé d’avoir tué les belles-soeurs Jhurry le 6 janvier 2006, a débuté ce matin en Cour d’assises. Cet ex-étudiant de l’Université de Maurice, défendu par Me Siv Pottaya, a plaidé non coupable. Le procès reprendra demain et pourrait durer plusieurs semaines avec 72 témoins appelés à la barre. La poursuite est représentée par Mes Medhi Manrakhan (SC), Abdool Raheem Tajooden (SC), Kesri Soochit (SC) et Sanjeev Baungally (Principal State Counsel).
Le procès d’Avinash Ramgotee s’est ouvert ce matin en Cour d’assises devant le juge Benjamin Marie Joseph. L’ancien étudiant de l’Université de Maurice a plaidé non coupable. Aussitôt, la cour a entamé mercredi les procédures pour la constitution du jury. Près de 50 citoyens ont été convoqués pour participer au tirage au sort afin de déterminer qui fera partie du jury. Au final, ce sont trois femmes et six hommes qui prendront place sur les sièges de la Cour d’assises. La séance a été levée le matin pour donner le temps au jury de faire les arrangements nécessaires pour ce procès. Le juge Benjamin Marie Joseph leur a fait comprendre que vu que c’est un murder case, ils seront appelés à s’isoler. Pendant plusieurs semaines, ces jurés assisteront ainsi aux débats et devront se prononcer sur la culpabilité d’Avinash Ramgotee qui répond de l’assassinat des belles-soeurs Jhurry.
Rappelons que le DPP a logé les accusations formelles contre le jeune homme l’année dernière. Deux accusations d’assassinat pèsent sur lui. Avinash Ramgotee, qui est défendu par Me Siv Pottaya, en était à sa dernière année universitaire à l’époque du drame. Les corps d’Indira et d’Asha Jhurry avaient été retrouvés sans vie à leur domicile à Lallmatie. L’autopsie avait révélé qu’Indira avait reçu 60 coups de couteau et sa belle-soeur Asha 36. Arrêté le même jour par la police, le jeune homme a toujours nié les faits. Selon sa version, dans la soirée du 6 janvier 2006, alors qu’il se rendait dans la boutique de la localité, il devait entendre des cris provenant de la maison des Jhurry. Il serait entré dans la maison pour voir ce qui se passait et c’est là, soutient-il, qu’il aurait aperçu un premier cadavre puis un deuxième.
Avinash Ramgotee a soutenu avoir alors vu une silhouette ressemblant à celle de son oncle, Rajesh Ramlogun, dans la maison. Il devait par la suite se sauver mais a indiqué avoir été rattrapé par son oncle qui était à ses trousses. Ce dernier lui aurait asséné deux coups de couteau. Rajesh Ramlogun avait d’ailleurs été arrêté par les membres de la MCIT. Incarcéré à Alcatraz, il est décédé en détention le 13 janvier 2006. Une enquête judiciaire initiée pour établir les causes exactes de son décès a révélé qu’il y a eu foul play. Les quatre policiers poursuivis pour abus d’autorité ayant causé la mort de Rajesh Ramlogun ont par la suite été acquittés.