Poursuivi pour le meurtre de Dhanwantee Khordy, Dhanesswar Shibdeen a comparu ce matin devant la cour d’assises où il a plaidé coupable. Il lui est reproché d’avoir tué sa voisine en l’agressant mortellement avec un sabre le 4 juin 2007 à La Flora. La juge Saheeda Peeroo rendra sa sentence demain.
Le directeur des poursuites publiques (DPP) intente un procès pour meurtre à Dhanesswar Shibdeen devant l’instance criminelle de la Cour suprême. Il a comparu aux assises ce matin devant la juge Saheeda Peeroo où il a plaidé coupable de manslaughter. La défense de cet habitant de La Flora est assurée par Me Brian Glover alors que la poursuite est représentée par Me Shakeel Bhoyroo.
Le procès s’est tenu en moins de deux heures après le plaidoyer de culpabilité de Dhanesswar Shibdeen. Le Dr Sudesh Kumar Gungadin, médecin en chef du département médico-légal de la police, a attribué la cause du décès à de multiples blessures à la tête. La victime a en effet reçu une dizaine de coups de sabre à la tête et au visage, causant d’importants pertes de sang. Le prévenu a également blessé la quiquagénaire au bras. Interrogé par le ministère public, le médecin légiste a expliqué que « disan ki linn perdi kinn touy li ».
Au cours du contre-interrogatoire, Me Brian Glover a demandé au témoin de la poursuite pourquoi son client avait été référé à un psychiatre. Le Dr Sudesh Kumar Gungadin a expliqué que  c’était inhabituel d’infliger autant de coups de sabre à une personne. Il a donc demandé un bilan mental de l’accusé. Le médecin a affirmé que la santé mentale de Dhanesswar Shibdeen est normale mais qu’il s’obstinait à croire que tous ses problèmes était liés à Dhanwantee Khordy.
Me Shakeel Bhoyroo a ensuite appelé le sergent Lutchmun à la barre des témoins. Le policier a consigné les dépositions de l’accusé. Il en ressort dans les sept statements que l’accusé avait peur de la victime. À plusieurs reprises, Dhanwantee Khordy aurait fait des « palab » sur l’accusé mais celui-ci n’osait répondre à ses attaques parce qu’elle pouvait « fer mwa ditor ek so bann travay traiter-la ». Dans sa déposition, l’accusé raconte qu’il a été marié puis divorcer. Dhanesswar Shibdeen a vécu en concubinage avec une certaine Sunita pendant quelque temps mais la victime se serait souvent disputée avec elle. « A sak fwa mo ti pe manz mo kou mem. »
À la suite d’une discussion avec un de ses amis, Dhanesswar Shibdeen serait entré dans la maison de sa voisine en passant par la cuisine pour l’agresser. La victime est tombée dehors et perdait beaucoup de sang. Alertés par les cris, les gens du voisinage ont commencé à venir voir ce qui se passait. Dhanwantee Khordy n’a pas rendu l’âme tout de suite. Elle a pu donner le nom de son agresseur et la police a arrêté le prévenu le même jour.
Dans son réquisitoire, Me Bhoyroo a qualifié le crime d’odieux. L’avocat a souligné que la sentence maximale pour ce délit au moment des faits était de 20 ans de servitude pénale. Me Brian Glover a quant à lui déclaré que son client avait montré des signes de remords avant même son procès. Dhanesswar Shibdeen est en détention préventive depuis le 30 avril 2009. La sentence est prévue demain.