Dans le cadre du procès intenté à Yavinash Lutchmun devant les Assises pour le meurtre de la fille de sa compagne, la petite Drishtee Jeetoo, 3 ans, la Poursuite a « closed its case » aujourd’hui avec la déposition du Chief Police Medical Officer Sudesh Kumar Gungadin. Répondant aux questions de la défense, le médecin légiste a maintenu que ce n’est pas une chute qui a provoqué une rupture du foie chez la victime. Tout au long de son exposé, le Dr Gungadin est revenu sur la gravité des blessures relevées lors de l’autopsie, soutenant que Drishtee Jeetoo avait succombé à des coups violents qui ont provoqué une sorte d’explosion au foie.
À maintes reprises lors du contre-interrogatoire, l’avocat de la défense, Me Deepak Rutna, devait avancer que les blessures internes auraient pu avoir été causées par les médecins qui essayaient de réanimer la petite Drishtee Jeetoo. Le Dr Gungadin a catégoriquement affirmé que la pression utilisée sur un enfant est différente que celle utilisée sur un adulte et que l’exercice de réanimation avait été pratiqué par des personnes compétentes. Avec des illustrations sur un tableau noir, le médecin légiste a détaillé les différentes parties se trouvant entre la poitrine et l’abdomen et comment l’anatomie d’un enfant est différente de celle d’un adulte. Il a maintenu que vu les blessures notées au foie, la petite fille n’est pas morte d’une chute. La victime avait au moins un demi-litre de sang répandu dans l’abdomen, un endroit qui en principe est « blood free ». « I maintain that it is due to a blow, I had excluded a history of fall », a déclaré le médecin légiste. L’accusé a été appelé à la barre des témoins dans l’après-midi. Me Rutnah a souhaité que les membres du jury puissent visiter les lieux du crime, à savoir le terrain de football Madame Lolo à Rose-Belle. La poursuite a cependant demandé plus d’informations sur la nature de cette visite avant d’y répondre.
Rappelons que ce boulanger de 27 ans habitant Mare d’Albert est accusé d’avoir frappé à mort Drishtee Jeetoo, la fille de sa compagne, dans la soirée du 14 décembre 2010 à Rivière-des-Anguilles. L’accusé avait fait la connaissance de la mère de la victime en mars 2010. Quelques semaines plus tard, ils avaient contracté un mariage religieux et avaient commencé à vivre sous le même toit en compagnie de Drishtee Jeetoo, qui est issue d’un premier mariage. Le rapport d’autopsie rédigé par le Dr Sudesh Kumar Gungadin avait attribué le décès à une rupture du foie. Le médecin avait également relevé des plaies et ecchymoses sur le corps de la fillette. L’accusé ayant plaidé non coupable, le procès se déroule devant un jury.