Le procès intenté à Yavinash Lutchmun pour le meurtre de la fille de sa concubine, la petite Drishtee Jeetoo, trois ans, se poursuit devant les Assises. Appelé à la barre des témoins, le Main Enquiring Officer a été confronté, lors du contre-interrogatoire, au fait qu’il avait omis de prendre certaines photos jugées importantes lors de l’enquête. Il s’agit des vêtements de la petite fille que l’accusé aurait changés avant de la transporter à l’hôpital.
Le procès intenté à Yavinash Lutchmun se poursuit devant les Assises avec l’audition des témoins de la poursuite. Le main Inquiring Officer dans cette affaire a été appelé à la barre des témoins. Lors du contre-interrogatoire, l’avocat de la défense Me Deepak Rutnah l’a confronté aux faits qu’il avait omis de prendre des photos de l’endroit où l’accusé avait déposé les vêtements de la petite fille avant de la transporter à l’hôpital. Selon le témoin, Yavinash Lutchmun avait indiqué dans ses dépositions qu’il avait changé les vêtements de Drishtee Jeetoo et avait indiqué où il les avait laissés. Cependant, il n’y avait aucune photo de la police montrant les vêtements. La défense a ainsi confronté le témoin au fait qu’il était passé sur ce détail qui était important pour la Cour, car il s’agissait d’une pièce à conviction. « You invented it on Friday, you have been misleading the Court. Do you mean to say that exhibits are no more important in court », a fustigé Me Rutnah. Ce dernier a une fois de plus interrogé la police sur les raisons pour lesquelles son client n’avait pas reçu à manger durant l’enquête. L’audition des témoins s’est poursuivie dans l’après-midi.
Rappelons que ce boulanger de 27 ans habitant Mare-d’Albert est accusé d’avoir frappé à mort Drishtee Jeetoo, la fille de sa concubine, dans la soirée du 14 décembre 2010 à Rivière-des-Anguilles. L’accusé avait fait la connaissance de la mère de la victime en mars 2010. Quelques semaines plus tard, ils avaient contracté un mariage religieux. Le couple a commencé à vivre sous le même toit, en compagnie de Drishtee Jeetoo qui est issue du premier mariage de sa mère. Malgré ses trois ans, cette dernière subissait des coups de son beau-père. Le jour du drame, l’accusé a frappé l’enfant, car elle ne cessait de pleurer. À force de recevoir des coups, la petite s’est écroulée. Paniqué, son beau-père l’a transportée à l’hôpital, mais la victime devait rendre l’âme en cours de route. Dans un premier temps, Yavinash Lutchmun a déclaré à la police que la victime avait fait une chute. Mais, le rapport d’autopsie, rédigé par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a attribué le décès à une rupture du foie. Le médecin a également relevé des plaies et ecchymoses sur le corps de la fillette. L’accusé ayant plaidé non coupable, le procès se déroule devant le jury.