Manisha Ramkhalawan, 26 ans, admise à l’asile et principale suspecte du meurtre de son époux, le policier Ashvin Ramkhalawan, 26 ans, sera examinée aujourd’hui par le médecin de la police en vue de déterminer si elle est apte à subir un interrogatoire. C’est ce qu’a confirmé l’homme de loi de la jeune femme, Me Sanjeev Teeluckdharry, au Mauricien ce matin.
Dans l’éventualité où le Police Medical Officer (PMO) donne son feu vert pour l’interrogatoire de Manisha Ramkhalawan, ancienne employée de banque et originaire de Stanley, Rose-Hill, un des volets qui devrait être abordé pour cet exercice est son voyage pour l’Angleterre.
Selon des informations fiables, Manisha Ramkhalawan a reçu une invitation de son frère à passer six mois de vacances en Angleterre avant d’étudier les possibilités d’une éventuelle émigration.
Cependant, le constable de police affecté au poste de Plaine-des-Papayes, aurait catégoriquement refusé que son épouse effectue ce déplacement. Le Mauricien n’a pas été en mesure de confirmer si le jeune homme, victime de trois coups de couteau dont un en plein coeur jeudi soir, devait faire partie du voyage. Mais les sources approchées confirment des disputes récurrentes au sein du jeune couple depuis un certain temps avec en toile de fonds ce présumé voyage. En tout cas, cette piste devrait être à l’étude par les limiers de la Major Crime Investigation Team qui ont take-over l’enquête après l’étape préliminaire qui a été bouclée par la Criminal Investigation Division de Goodlands.
Entretemps, la soeur et le beau-frère de la victime, qui étaient parmi les premiers à se retrouver au domicile du couple Ramkhalawan à Roche-Terre, Goodlands, le soir du drame, ont été interrogés à la mi-journée par les enquêteurs. Toutefois, aucune indication n’est disponible quant au volet qui a été abordé au cours de cette séance d’interview en présence de leurs avocats. L’enquête se poursuit.