Jean Maxwell Gopal a été condamné ce matin aux Assises à 25 ans de prison. Le jeune homme, qui était âgé de 19 ans au moment des faits, avait plaidé coupable du viol et du meurtre de Sateewantee Jangtoo, une femme laboureur de 49 ans, dans un champ de cannes à Quatre-Cocos, Belle-Mare, en juin 2012.
Deux témoins avaient été entendus dans le cadre de ce procès. Si dans sa déposition à la police, Jean Maxwell Gopal avait déclaré avoir eu l’intention ce jour-là d’attaquer les femmes qui empruntent ce chemin au beau milieu des champs de cannes pour se rendre au travail, en cour, il devait donner une autre version. L’accusé avait déclaré en cour qu’il n’avait jamais donné cette déposition à la police et qu’il n’avait aucune intention de tuer la victime le jour du drame. Or, le juge Benjamin Marie-Joseph, dans ses observations, a souligné ce matin que les blessures relevées sur le corps de la victime démontrent la violence des actes de Jean maxwell Gopal. Le juge dit n’avoir pas été convaincu par sa version donnée en cour et selon laquelle il n’avait aucune mauvaise intention lorsqu’il s’était rendu dans les champs de cannes. « The court cannot configure that he went there on an innocent purpose. In his changed version, he attempted to minimise the consequences of his deeds », a souligné le juge, le condamnant ainsi à 25 ans de prison. Rappelons que lors des plaidoiries, Me Asha Ramano-Egan, l’avocate de la poursuite, avait demandé à la cour d’infliger à l’accusé une sentence « qui enverra un signal fort à ceux qui commettent des crimes sur des victimes sans défense ».
Cette affaire remonte au 7 juin 2012. Sateewantee Jangtoo, une femme laboureur habitant Quatre-Cocos, s’était rendue ce jour-là tôt le matin sur son lieu de travail, soit un champ d’oignons, non loin de sa maison. Elle rentrait à l’accoutumée vers 11h. Vers 16h30, ne la voyant toujours pas rentrer, ses enfants et son époux avaient alors décidé de partir à sa recherche. Après une battue de plusieurs heures, des personnes ont découvert le corps de Sateewantee Jangtoo dans un champ de cannes. L’enquête policière a débouché sur l’arrestation de Jean Maxwell Gopal, un jeune habitant Palmar, lequel a fini par avouer son forfait. Il a raconté à la police avoir croisé Sateewantee Jangtoo dans un champ de cannes et  qu’il l’aurait ensuite traînée dans le champ afin d’abuser d’elle. Jean Maxwell Gopal lui aurait alors asséné plusieurs coups au visage, lui infligeant un coup fatal à la carotide à l’aide d’une faucille, avant d’abuser d’elle.