Jiawed Ruhumatally, Steeve Monvoisin et Laval Sambacaille sont accusés du meurtre de Gérald Lagesse devant la cour d’assises. Comparaissant ce matin devant le juge Prithiviraj Feckna, Jiawed Ruhumatally a fait de graves allégations contre un surintendant de la prison posté à la Bastille. Le juge Fekna a réclamé l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur ces allégations. Jiawed Ruhumatally sera de nouveau entendu vendredi devant cette instance concernant ses dires.
Le Directeur des poursuites publiques (DPP) a décidé d’intenter un procès devant la Cour d’assises contre Jiawed Ruhumatally (37 ans), Steeve Monvoisin (39 ans) et Laval Sambacaille (52 ans) sous une charge d’assassinat avec préméditation sous les articles 216, 217 et 222 (1) (a) du Code criminel. Cela fait suite aux conclusions de la magistrate Nadiyya Dauhoo, qui présidait l’enquête préliminaire sur le meurtre de Gérald Lagesse à la cour correctionnelle de Port-Louis.
Jiawed Ruhumatally, qui a retenu les services de Me Assad Peeroo dans cette affaire a, lors de sa comparution ce matin devant le Puisne Judge Prithiviraj Fekna, avancé qu’il est malmené par l’administration de la prison. Cet habitant de Cité Trèfles à Rose-Hill a porté de graves allégations contre un surintendant de prison (SP) de La Bastille à Phoenix. Le SP l’aurait plusieurs fois menacé de mort et lui aurait dit qu’il ferait maquiller le meurtre en suicide. « Si ariv mwa kitsoz se ladministrasyon prizon… Mo pena okenn intansyon pou swiside », a déclaré Jiawed Ruhumatally. Selon lui, il y a déjà eu des « abus » de la part de ce haut gradé de la prison par le passé. L’accusé N°1 a expliqué qu’il a fait une grève de la faim l’année dernière pour dénoncer la « maltraitance » en prison, principalement à la prison de haute sécurité de La Bastille.
Steeve Monvoisin et Laval Sambacaille ont déclaré qu’ils loueraient les services d’un homme de loi pour le procès. Les accusés devront se présenter devant le juge Prithiviraj Fekna le 15 juin. Quant à Jiawed Ruhumatally, il se présentera de nouveau devant les Assises vendredi dans le cadre des allégations qu’il a faites sur le haut gradé de la prison. Le juge a demandé l’ouverture d’une enquête pour vérifier la teneur des propos de Ruhumatally.
Le meurtre de l’ancien Customer Care Supervisor de la Mauritius Commercial Bank (MCB) se serait passé aux petites heures du matin le vendredi 11 février 2005. C’était, selon l’acte d’accusation, lors du braquage du Main Vault de la MCB à la rue Sir William Newton à Port-Louis. Le corps sans vie de Gérald Lagesse avait été retrouvé au matin par un planton de la banque près des coffres du Head Quarters de la MCB. Il avait été ligoté et bâillonné. Ses agresseurs ont mis des morceaux de papier dans sa bouche, ce qui aurait causé la mort de l’ancien Customer Care Supervisor. Le rapport d’autopsie devait révéler que la victime est morte par asphyxie. Les accusés ont cependant nié avoir intenté à la vie de Gérald Lagesse.
Un couteau avait été retrouvé sur les lieux du crime. Les voleurs avaient emporté quelque Rs 51,8 millions. Si les recherches de la police ont permis de récupérer une somme de Rs 3 millions dissimulée sous un pont à Ébène, la majeure partie du butin demeure introuvable. L’enquête a été menée par la Major Crimes Investigation Team (MCIT). Sambacaille aurait reçu environ Rs 5 millions pour le braquage. La poursuite est menée par le Principal State Counsel Me Rajkumar Baungally.