Jiawed Ruhumatally, accusé d’avoir assassiné Gérald Lagesse lors du braquage de la MCB en février 2005, a essuyé un nouveau revers devant les Assises hier. Son homme de loi, Me Zahredin Jaunboccus, avait logé une motion d’arrêt des procédures devant les Assises, soutenant que son client ne bénéficie pas d’un procès équitable. Le juge Prithviraj Fekna, dans un Ruling rendu hier, a rejeté cette demande, statuant que les manquements avancés par la défense n’ont à aucun moment affecté la bonne tenue du procès et que de ce fait, n’ont jamais porté préjudice à l’accusé.
Le procès de Jiawed Ruhumatally n’a pas encore débuté sur le fond. Ce dernier a plaidé non-coupable sous une charge de « murder » devant la Cour d’assises. À ce stade, la Cour entend les points préliminaires avancés par Me Zahredin Jaunboccus. Ce dernier, dans sa demande d’arrêt des procédures, a soutenu que certains documents, recueillis lors de l’enquête policière, ne lui ont pas été communiqués, portant préjudice à son client qui de ce fait ne bénéficie pas d’un procès équitable. Me Jaunbocus avait indiqué par ailleurs que les diary book entries concernant le retour à la MCB des Rs 3 M trouvées sous un pont à Réduit ne lui avaient pas été communiqués. Il devait en outre soutenir qu’il n’a reçu aucun document relatif aux membres du personnel de la MCB qui avaient accès aux Main Vault de la banque, lieu où le braquage a eu lieu. Lors des débats sur cette motion, certains de ces documents lui ont été communiqués mais pas d’autres comme les notes and measurements vu qu’ils n’existent pas. Les raisons sont que le Draftman n’avait pu se rendre sous le pont où l’argent a été trouvé, le terrain étant impraticable après de fortes averses la veille. Toutefois, dans son Ruling, le juge Prithviraj Fekna a statué que la défense ne pouvait réclamer des documents alors qu’ils n’existent pas. Le juge a de plus indiqué qu’il ne voit pas comment ces documents inexistants réclamés par la défense auraient été pertinents pour la tenue du procès. Il a conclu de ce fait que Jiawed Ruhumatally n’a à aucun moment été pénalisé à cause de leur non-disponibilité. De plus, le juge a tenu à rappeler que la police a fait tout son possible pour retrouver ces documents réclamés, même si la défense n’a fait cette demande qu’à ce stade du procès. Le juge a finalement conclu que Jiawed Ruhumatally fait face à un procès équitable.
Pour rappel, les deux complices de Ruhumatally lors du braquage de la banque commerciale causant la mort de Gérald Lagesse, à savoir Daniel Désiré Steve Monvoisin et Jacques Désiré Laval Sambacaille, ont plaidé coupable sous une charge réduite de “manslaughter”. Ils ont écopé de 16 ans de prison. Jiawed Ruhumatally fait face à un procès séparé car il réfute toute implication dans le meurtre de l’ancien Customer Care Supervisor de la MCB.