Une dispute entre deux beaux-frères mercredi soir à Mlle Jeanne, Goodlands, s’est terminée en drame après que Siven Stephen Montalent a assené plusieurs coups à Jean-François Boismartin (50 ans) avec un morceau de béton. C’est une histoire d’argent qui est à l’origine du drame.
Siven Stephen Montalent, 29 ans, est une figure connue de la police, ayant été arrêté pour un vol avec effraction commis au domicile d’un avocat à Grand-Baie au courant de l’année. Alors qu’il était en liberté conditionnelle depuis plus d’un mois, il a élu domicile chez sa soeur à Goodlands. Cette dernière vivait en concubinage avec Jean-François Boismartin. Cependant, la relation entre les deux beaux-frères était tendue et les disputes étaient fréquentes. Lundi, les deux ont failli venir aux mains après une affaire d’argent. La victime a reproché à Siven Montalent de lui avoir volé Rs 2 000 qu’il avait cachées dans sa chambre. « To enn voler mem toi. To fek sorti dan prison la », a lancé le quinquagénaire au jeune homme. Ce dernier a mal digéré ces propos et voulait s’en prendre à son accusateur. Les proches et voisins sont intervenus pour les calmer. Mais, pas pour longtemps.
Mercredi soir, Jean-François Boismartin est rentré à la maison après avoir vidé quelques verres avec des amis dans la localité. Il a commencé à injurier son beau-frère et l’a de nouveau accusé de lui avoir volé son argent. Cette fois-ci, la situation a dégénéré et Siven Montalent a violemment bousculé le quinquagénaire. Ce dernier s’en est pris à sa compagne et il l’a menacée de la quitter pour retourner vivre avec son épouse en emmenant ses enfants. Comme le suspect était plus fort que lui, la victime est partie chercher du renfort. « Atann, to pou kone la », a-t-il dit. Il est revenu avec deux individus et il s’est jeté sur Siven Montalent. Ce dernier s’est saisi d’un morceau de béton et il a agressé la victime à la tête. Jean-François Boismartin s’est écroulé et ne s’est pas relevé. Les voisins ont alerté la police de Goodlands alors qu’un médecin devait certifier que le quinquagénaire avait déjà rendu l’âme. Son cadavre a été transporté à la morgue où une autopsie devait être pratiquée ce matin pour déterminer la cause du décès. Entre-temps, les éléments du Scene of Crime Office (SOCO) ont saisi le morceau de béton taché de sang pour analyse. De son côté, la Criminal Investigation Division (CID) de la région a mis la main sur le suspect qui a avoué son forfait. Il dénonce les multiples provocations de la victime à son égard. Lors de son interrogatoire, Siven Montalent a allégué qu’il n’a fait que se défendre en voyant arriver son beau-frère avec deux individus. Après une nuit passée en détention policière, il devait comparaître au tribunal de Pamplemousses ce jeudi sous une accusation provisoire de « murder ». L’enquête est placée sous la supervision du surintendant Callee.