Sanjeev Nunkoo, suspecté du meurtre d’Hélène Lam Po Tang âgée de 60 ans et déféré aux Assises par le bureau du DPP, a, par les soins de Me Neelkanth Dulloo, logé une motion devant la Bail and Remand Court (BRC) en vue d’être remis en liberté sous caution, en attendant que le procès soit pris. Selon le dossier de l’accusation, il l’aurait assénée plusieurs coups d’armes tranchantes le 14 octobre 2010 en son domicile au Morcellement Swan, Baie-du-Tombeau.
« From the evidence adduced, there are sufficient reasons which raised a probable and strong suspicion of his guilt in Hélène Lam Po Tang’s murder », a déclaré la magistrate dans son Ruling lu en Cour de Pamplemousses, en conclusion de l’enquête préliminaire instituée par le DPP à la suite de l’enquête policière. Le Ruling a été rendu le 5 janvier 2012.
La motion présentée hier matin a été renvoyée au 29 novembre, le représentant du DPP ayant fait savoir que son bureau cherchait une date pour instruire le procès en Cour d’Assises.