Le gardien Atmanand Deenoo, le Chief Watchman José Léveillé et le chauffeur Marquelin Eulalie, incarcérés pour le meurtre de Jeetendra Moneea, alias Pipone, tué par balles à bout portant dans le chassé Carsenac, Poste-de-Flacq, ont participé hier à la reconstitution des faits. Vers 12 h 30, des véhicules de la Major Crime Investigation Team (MCIT) et de la Divisional Supporting Unit (DSU) de l’Eastern Division, se sont arrêtés à la deuxième entrée du chassé, qui donne en direction de Bras-D’Eau. Par ailleurs, apprenant qu’une reconstitution des faits allait s’y tenir, les proches parents de la victime, âgée de 42 ans, retrouvée morte le dimanche 18 mars, s’y sont également déplacés.
Une fois à l’intérieur, les policiers se sont dirigés vers l’entrée principale — où dorment les gardiens. Selon les informations recueillies, peu de temps après, Atmanand Deenoo, qui était de garde la nuit du crime, a montré aux limiers de la MCIT comment il a tiré dans le dos de la victime. Selon son témoignage, Jeetendra Moneea venait juste d’abattre un cervidé, celui là même retrouvé à côté du cadavre.
À hier après-midi, la Police tentait de résoudre l’énigme de l’arme à feu et du rôle joué par le chauffeur, Marquelin Eulalie, qui a conduit la victime au chassé et celui du Chief Watchman, José Léveillé qui s’y est rendu accompagné de Philippe Rivalland, le propriétaire, après avoir reçu un appel d’Atmanand Deenoo, les informant qu’un homme y avait pénétré.