Kamlesh Mansingh et Ravish Rao Fakoo, tous deux âgés de 25 ans, et leur ami Hanish Soneea, 18 ans, ont participé à une reconstitution des faits du meurtre de l’Écossaise Janice Farman, 47 ans, hier après-midi, dans la maison de la victime, à Albion. Cet exercice s’est déroulé sous les yeux du voisinage, ébahi par le jeune âge des suspects. « Get zot figir enn kou. Zot pena okenn regre dan zot. Zot pe marse alez », devait lancer une voisine de la victime.
Auparavant, les trois suspects, Kamlesh Mansingh, Ravish Rao Fakoo et Hanish Soneea, se trouvaient aux Casernes centrales, où les limiers de la Major Crime Investigation Team (MCIT) leur ont expliqué le but de cet exercice, et leur ont conseillé de ne pas répondre aux membres du public. Munis de gilets pare-balles, ils ont quitté Port-Louis sous forte escorte de la Special Supporting Unit (SSU). Le cortège a pris la direction de Tamarin, endroit où Kamlesh Mansingh avait réuni ses acolytes pour leur expliquer son plan en vue de cambrioler la victime.
« Nous avions prévu de voler la voiture et l’argent de Janice », a indiqué Ravish Rao Fakoo. Mettant son plan à exécution, le trio s’est rendu à Albion dans la soirée du jeudi 6 juillet à bord d’une voiture, qu’il a garée à quelques mètres de la maison de l’Écossaise. Hier après-midi, les trois suspects ont expliqué avoir mis leur cagoule pour que la victime ne puisse pas les reconnaître et qu’ils ont marché jusqu’à sa cour. Les suspects ont aperçu la Nissan Tiida de Janice Farman et sont entrés à l’intérieur de la maison.
Un à un, ils ont expliqué à la police leurs faits et gestes le jour du drame. En apercevant le benjamin de la bande, une des personnes présentes hier a été choquée par son jeune âge. « Ki li kone dans so lavi sa piti-la ? Sa laz-la, li bizin dan lekol. Gete ki arive kan paran tro donn liberte », a-t-il commenté. Alors qu’un autre renchérissait : « Si ti avek mwa sa, li pa ti pou sap dan mo lame ». Cependant, la colère a laissé la place à l’inquiétude. « Ki pou ariv so ti garson-la ? », s’est demandée une voisine, faisant référence au fils adoptif de l’Écossaise, âgé de 10 ans. Les versions des trois suspects ont ensuite divergé. Ravish Rao Fakoo a soutenu à la police qu’il est resté à l’extérieur pendant quelques minutes et, ne voyant pas ses complices sortir, il est entré dans la maison pour les chercher. « Mo ti pe atann deor mwa », a-t-il déclaré aux hommes du surintendant Gérard. Or, ses deux complices ont maintenu que Ravish Rao Fakoo était en leur compagnie et que Janice Farman l’a reconnu quand il a parlé. C’est à ce moment que tout a basculé, car la victime a fait de la résistance.
Les trois jeunes ont expliqué l’avoir agressée, puis l’ont étouffée sur le lit de sa chambre. Par la suite, ils ont utilisé un chiffon pour nettoyer rapidement la scène du crime. « Ti ena disan lor lili », a relaté Ravish Fakoo. Les suspects ont fait main basse sur une télévision, une console de jeux et des bijoux. Ils sont repartis avec la voiture de l’Écossaise. « Nou pa’nn trouv so garson dan lakaz », a avancé le benjamin de la bande. C’est ce dernier qui a conduit la Nissan Tiida, alors que les deux autres ont pris place dans le véhicule qu’ils ont utilisé pour se rendre à Albion.
Les suspects se sont rencontrés à Palma, tard dans la nuit, où ils se sont débarrassés du chiffon avant de retourner à leurs domiciles respectifs. Hanish Soneea a ramené la voiture de Janice Farman chez lui, la garant près de sa maison. En apprenant à travers les médias la nouvelle de la mort de Janice Farman, les trois suspects ont alors abandonné la Nissan Tiida à Trois Mamelles et se sont rendus à Mare-aux-Vacoas pour brûler les objets volés. Kamlesh Mansingh, Ravish Rao Fakoo et Hanish Soneea ont refait tout ce parcours, hier, lors de cette reconstitution des faits, enregistrée sous caméra.