Stéphane Marie, principal suspect, son frère ainsi que Joseph Christian Perrine et Veronica Perrine ont été conduits sur les lieux du meurtre de Jean-Noël Stephan, hier après-midi à Baie-du-Tombeau. La victime de 46 ans est décédée dans les bras de son ex-compagne, Sabrina Colette, après avoir été agressée par une dizaine de personnes le 27 août dernier.
La reconstitution des faits du meurtre de Jean-Noël Stephan a démarré vers 13 heures hier et a mobilisé plusieurs unités de la force policière, à savoir la Special Supporting Unit, la force policière régulière et la Dog Section. L’opération a eu lieu sous la supervision du surintendant Shyam Bansoodeb et du Detective Inspector Golab.
Un témoin du meurtre a eu l’occasion de donner sa version des faits. Il a indiqué aux enquêteurs ce qui s’est déroulé sous ses yeux et ce qui a mené à la mort de Jean-Noël Stephan, 46 ans, habitant cité Longère, Baie-du-Tombeau, et connu sous le nom de Potiron. L’exercice a pris fin vers 16 heures.
Une bagarre entre la victime et trois suspects — Stephan Marie, Jimmy Perrine et Veronica Perrine — serait à l’origine de ce drame. Ces derniers, qui prenaient un verre dans une boutique à côté d’un supermarché de la localité, avaient demandé à Jean-Noël Stephan, qui s’asseyait sous un arbre, les raisons pour lesquelles il harcelait Veronica Perrine à chaque fois qu’elle le croisait en route. Après quelques verres supplémentaires, les trois suspects seraient venus une nouvelle fois chercher des explications auprès de Jean-Noël Stephan. La tension est montée d’un cran. Stéphane Marie aurait alors commencé à agresser la victime, qui n’a eu d’autre choix que de prendre ses jambes à son cou pour aller trouver refuge chez le frère de son ex-compagne, à la rue Dorades, soit à environ un kilomètre.
« Stephan et les deux suspects n’avaient pas abandonné. Avec quelques amis qui ont assisté à la scène, ils ont poursuivi Jean-Noël jusqu’au domicile de mon frère », raconte Sabrina Colette, ex-compagne de la victime, qui se trouvait à la rue Dorades le dimanche 27 août. Elle avait passé la nuit chez son frère après avoir assisté à une cérémonie de prière dans la localité. Bien qu’ils vécussent séparés, Sabrina Collette et Jean-Noël Stephan se voyaient de temps en temps. « J’étais assise chez mon frère quand j’ai entendu un grand bruit », relate-t-elle. « J’ai vu mon ex-compagnon à terre, entouré par une quinzaine de personnes. Parmi, Stéphane, que je connais bien. Je l’ai supplié pour qu’il arrête d’agresser Jean-Noël. Il m’a dit “ki pou aret bate, bizin touy li mem sa ! Dimann li ki li finn fer”, avant de lui donner plusieurs coups à l’estomac. Il a commencé à saigner abondamment. Lorsque j’ai pris Jean-Noël dans mes bras, il m’a dit : “Donn Arianna lakaz cité Longère parski mo ti touzour get li kouma mo zanfan”. Apre li’nn mor dan mo lebra ».
Les hommes de Surintendant Shyam Bansoodeb s’étaient rendus sur place et n’avaient pas tardé à mettre la main sur Stéphane Marie et ses deux complices. Le suspect Stéphane Marie, 35 ans, habitant la rue Anglais, cité Longère, est un récidiviste notoire, qui avait été arrêté pour plusieurs vols dans la région.