Trois habitants de Vallée-des-Prêtres ont comparu jeudi devant la magistrate Nalini Senevrayar-Cunden pour l’enquête préliminaire du meurtre de Khairoonessa Tengur, 58 ans, en décembre 2008. L’un d’eux, Naseerudin Tengur, neveu de la victime, s’est montré hostile envers le DI Jokhoo alors que celui-ci lisait sa déposition.
Le Directeur des poursuites publiques a initié une enquête préliminaire contre trois habitants de Vallée-des-Prêtres dans le cadre du meurtre de Khairoonessa Tengur : un mineur âgé de 17 ans (alias Gros), Naseerudin Tengur (Sameem) et Amanulah Sharil Samoon Emamdee (alias Dou). C’est la magistrate Nalini Senevrayar-Cunden qui siège à la Cour de district de Port-Louis qui préside les auditions. Les prévenus sont défendus respectivement par Mes Raouf Gulbul, Yannick Fok et Joy Seewooram alors que la poursuite est menée par Me Yashoda Gopaul.
À l’appel du Detective Inspector (DI) Jokhoo, premier témoin de l’audience de jeudi, l’accusé N°2 Naseerudin Tengur a commencé à lancer des menaces à la Cour. « Mo pa envi li lir sa lanket la… Pa kone ki linn ekrir ladan », devait répéter le neveu de la victime en ajoutant que « mo pou kraz sa la cour-la ». La magistrate intervient et lui demande de se taire mais le prévenu insiste de plus belle. « Pa gagn drwa lir mo statement sans mo consentement… Ferm mwa sink an si ou le », répète Naseerudin Tengur. Son avocat Me Yannick Fok et les membres de la SSU ont dû intervenir pour le calmer.
Dans les dépositions faites à la Major Crimes Investigation Team (MCIT), Naseerudin Tengur raconte que le 22 décembre 2008., il aurait bu quelques bières avec les deux autres accusés. Ils se seraient mis d’accord pour voler chez sa tante Khairoonessa Tengur (alias Fia). La victime était chez l’un de ses oncles qui venait de mourir ce soir-là. Il ajoute que « Gros ti pe veyer… Apre Gros inn dir ki Fia pe vini ». C’est l’accusé N°3, Amanulah Sharil Samoon Emamdee, qui aurait sauté sur la victime et lui a pris ses clefs. « Si nou ti kass la port bann dimoun ti pou tande. »
Naseerudin Tengur aurait masqué son visage avec un T-shirt pour ne pas que sa tante l’identifie. Il dit dans sa déposition qu’il s’est dirigé vers l’argentier et y a trouvé un billet de 100 euros qu’il a glissé dans sa poche pendant que Amanulah Sharil Samoon Emamdee « pe bat Fia ek pe demann kot inn gard bizou ». Celui-ci l’aurait ensuite violée.
Naseerudin Tengur explique que sa tante l’aurait reconnu et qu’elle l’a appelé par son nom. Il aurait ensuite dit à l’accusé N°3 que « bizin avoy li manze ». Le prévenu avoue dans sa déposition qu’il a étranglé, avec Amanulah Sharil Samoon Emamdee, la victime à l’aide d’un « tchuss ». « Nou finn ser so licou ziska li aret debat », dit-il. Ils ne voulaient pas que la victime les dénonce.
Le butin partagé était de Rs 18 000. Naseerudin Tengur aurait toutefois conservé le billet de 100 euros sans le dire à ses complices.
Gros était un collégien âgé de seulement 14 ans au moment des faits allégués. Naseerudin Tengur, soudeur de métier, était âgé de 23 ans tandis que Amanulah Sharil Samoon Emamdee, lui, est un marchand ambulant de 33 ans. Khairoonessa Tengur a été retrouvée morte à son domicile de la rue Francis Daubin à Vallée-des-Prêtres le 22 décembre 2008. Le rapport médico-légal indique que les côtes de la victime avaient été fracturées et qu’elle a rendu l’âme à la suite d’une strangulation.