Cinq témoins ont été appelés au début de l’enquête préliminaire sur le meurtre de Khairoonessa Tengur, notamment les assistants surintendants de police Mohammad Irshaad Bhunnoo, Goinda Murdaymootoo et Mario Jean Daniel Monvoisin. La magistrate Nalini Senevrayar-Cunden en entendra d’autres le 30 novembre.
Le directeur des poursuites publiques (DPP) a initié une enquête préliminaire sur le meurtre de Khairoonessa Tengur, qui a eu lieu en décembre 2008, devant la magistrate Nalini Senevrayar-Cunden siégeant en Cour de district de Port-Louis Nord. Quelque 35 témoins à charge ont été assignés pour le compte de la poursuite.
Sur le banc des accusés, trois habitants de Vallée-des-Prêtres ; un mineur (alias Gros), Naseerudin Tengur (Sameem) et Amanulah Sharil Samoon Emamdee (alias Dou). Le premier était un collégien âgé de seulement 14 ans au moment des faits allégués. Le deuxième, soudeur de son état, était âgé de 23 ans tandis que le dernier, lui, est un marchand ambulant de 33 ans. Les prévenus sont défendus respectivement par Mes Raouf Gulbul, Yannick Fok et Joy Seewooram.
Comme le veut la procédure, c’est à un haut gradé de la police de lire le « charge sheet » (PF142) aux suspects. L’ASP Bhunnoo a fait savoir à Amanulah Sharil Samoon Emamdee à la prison de Grande-Rivière Nord-Ouest (GRNO), le 24 juin dernier, qu’une enquête préliminaire lui serait intentée. A la suite de quoi le prévenu a déclaré : « Mo pa konn nanier dan sa case la. » L’ASP Monvoisin de la western division de Rose-Hill a, le même jour au centre de détention de GRNO, procédé à la lecture de l’accusation à Naseerudin Tengur. Ce dernier a lancé : « Mo dakor mo ti ensam ek bann la. Mai zame monn trangle fam la. » Quant à « Gros », il a, lui, été informé de l’intention du DPP le 30 juin au poste de police de Goodlands en présence de sa mère. Il devait répondre à l’ASP Murdaymootoo : « Ki mo ena pou dir ? »
Le police constable (PC) Iyaloo et le caporal Lee Choo de la Technical Unit du Central Criminal Investigation Department (CCID) ont aussi été appelés par le ministère public. Ils ont produit des photos de la scène du crime.
Khairoonessa Tengur, âgée de 58 ans, est retrouvée morte à son domicile de la rue Francis Daubin à Vallée-des-Prêtres le 22 décembre 2008. La victime, aussi connue sous le nom de Fia, était la tante de Naseerudin Tengur. La police reproche aux trois hommes d’avoir agressé sexuellement la quinquagénaire. De l’argent avait aussi été volé.
Le chef du département médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a dressé un rapport indiquant que la victime a rendu l’âme à la suite d’une strangulation. Le médecin légiste a trouvé que les côtes de la quinquagénaire avaient été fracturées. Les auditions des témoins de la poursuite reprendront le mercredi 30 novembre.