Le procès intenté à Naseerudin Tengur devant la Cour d’Assises pour le meurtre de la prostituée Marie-Lourdes Collet s’est poursuivi hier avec la déposition, entre autres, d’un des Main Enquiring Officers dans l’enquête policière menée après le drame survenu à Balaclava en 2008.
L’officier Bhugaloo, posté à la MCIT au moment des faits devait maintenir, suite à une question de Me Ashley Hurrangee, représentant la défense, que l’accusé avait donné ses dépositions volontairement et qu’il n’a jamais été brutalisé. Il a de plus soutenu que l’accusé avait même volontairement mené les enquêteurs sur les lieux du crime. Confronté par la défense au fait que les dépositions de Naseerudin Tengur à la police et lors de l’enquête préliminaire en Cour étaient contradictoires, notamment sur le fait qu’il avait admis le crime dans l’une et nié dans l’autre, le témoin devait répondre que les dépositions n’étaient pas contradictoires « as they had the same state of facts ».
Appelé à la barre, un graphologue a confirmé que les signatures sur les dépositions étaient bien celles de Naseerudin Tengur. À rappeler que l’avocat de la défense avait contesté en Cour les signatures sur les dépositions, arguant qu’elles n’étaient pas les siennes et également contesté le contenu des dépositions de son client. Le procès a été ajourné pour aujourd’hui.