L’enquête policière sur le meurtre de Siddick Dhiouman, 52 ans, dont le corps a été retrouvé dans une mare de sang sur le trottoir de la route principale de New-Grove, le soir du 1er mai, semble aborder ses dernières étapes. Les deux suspects dans cette affaire, Umeshlall Seechurn et Sundesh Ramkhelawon, tous deux âgés de 21 ans, et les sept témoins de cette soirée sanglante ont participé à une reconstitution intégrale hier matin, d’abord dans le restaurant où une dispute avait éclaté entre les protagonistes et, ensuite, sur les lieux du crime, dans les parages de la station-service Shell.
Au cours de cet exercice qui a débuté vers 8 h 30 hier matin, les enquêteurs de la police devaient avoir confirmation du fait que c’est le suspect Umeshlall Seechurn, 21 ans, un entrepreneur habitant New Grove, qui a mortellement agressé la victime en lui portant un coup à la tête à l’aide d’une barre de fer. En présence des limiers de la Criminal Investigation Division de Rose-Belle et des éléments du Scene of Crime Office, le présumé meurtrier a indiqué dans les moindres détails ses faits et gestes pour les besoins de l’enquête policière. Il devait également affirmer que la victime, Mohammud Siddick Seck Dhiouman, 52 ans, aide-chauffeur de profession, tenait pour sa part un sabre dans sa main. D’ailleurs, cette arme tranchante se trouvait à côté de la victime quand le corps fut découvert vers 23 h 10, mercredi, par une patrouille de la police.
Avant cette étape de la reconstitution des faits d’hier, les deux suspects, accompagnés de cinq des sept témoins, devaient retourner au Snack Marmité, située dans la même région, où une dispute avait éclaté après une partie de beuverie. Toutefois, aucune indication officielle n’est disponible concernant l’origine de cette violente altercation. Au début de cette dispute, Mohammud Siddick Seck Dhiouman devait briser une bouteille de bière sur la table avant que la situation ne dégénère complètement entre les principaux protagonistes à l’extérieur du snack.
Dans sa version des faits, Umeshlall Seechurn avait également ajouté que son complice, le suspect Sundesh Ramkhelawon, 21 ans, étudiant à l’université, l’avait aidé à dissimuler l’arme du crime dans un terrain en friche à Ramah Lane, New-Grove. Les deux suspects ont indiqué cet endroit aux enquêteurs lors de l’exercice d’hier. Rappelons par ailleurs qu’au cours de la nuit de mercredi à jeudi, les témoins, sept habitants de la région, ont été entendus. Ce n’est aux petites heures, jeudi matin, que Sundesh Ramkhelawon et Umeshlall Seechurn ont été appréhendés. Ces derniers ont été reconduits en cellule policière après la reconstitution. L’enquête se poursuit.