Une dispute entre locataire et propriétaire a tourné au drame mardi après-midi à Terre-Rouge causant la mort d’une tierce personne Patrick Saminaden. Le locataire Swaley Lootfur a comparu ce matin devant la Cour de district de Pamplemousses où une charge provisoire d’assassinat a été logée contre lui. L’enquête de la Criminal Investigation Division de Terre-Rouge se poursuit. Une dizaine de personnes qui seraient impliquées sont recherchées.
Une dispute entre locataire et propriétaire. C’est ce qui serait à l’origine du meurtre de Patrick Saminaden. Le corps inanimé de cet habitant de Baie-du-Tombeau âgé de 42 ans est retrouvé mardi après-midi dans un champ de canne à Morcellement Greenpark, Terre-Rouge. Le locataire Swaley Lootfur ne voulait pas vider les lieux malgré les demandes répétées du propriétaire Asgarally Hossenbaccus.
L’enquête de la Criminal Investigation Division (CID) de Terre-Rouge, menée par le chef inspecteur Beeharry et l’inspecteur Seewoodin, a conduit à l’arrestation du locataire, qui a comparu ce matin devant la Cour de district de Pamplemousses. Une charge provisoire d’assassinat a été logée contre lui. Il a retenu les services de Me Samad Goolamally. Il a été reconduit en cellule policière après l’objection de la police à sa liberté conditionnelle.
Selon les informations recueillies par Le Mauricien, la victime Patrick Saminaden, était l’employé d’Asgarally Hossenbaccus, propriétaire de camions et de la maison. L’employeur aurait emmené mardi ses « hommes » pour régler son compte au locataire. Les « enflé kamion », dont Patrick Saminaden faisait partie, auraient saccagé le véhicule de Swaley Lootfur. Selon nos recoupements, quelque temps après, une dizaine d’hommes armés de sabres, de samouraïs et d’armes à feu seraient arrivés pour prêter main forte aux Lootfur. À l’heure où nous mettons sous presse, nous apprenons que ces hommes, dont le beau-frère de Swaley Lootfur, seraient activement recherchés par la police. Selon nos sources, ils feraient partie d’un gang surnommé les « Zenfan terib ».
Les « hommes » du propriétaire, s’étant alors retrouvés moins nombreux et armés que la bande du côté du locataire, ils ont tenté de prendre la fuite. Patrick Saminaden, lui, n’a pas eu de chance. Il a reçu plusieurs entailles sur le corps. Saignant abondamment, la victime a tenté de se sauver mais a été blessée dans le dos à l’aide d’une arme blanche. Il a ensuite sauté par-dessus une muraille et a atterri dans un champ de canne où il a rendu l’âme.
La police de Terre-Rouge a été alertée. Et en début de soirée le corps sans vie de la victime est transporté à la morgue où l’autopsie a été pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal. Le médecin légiste a attribué la mort de Patrick Saminaden à une exsanguination due à plusieurs blessures sur tout le corps.
Swaley Lootfur nie toutefois avoir participé à la bagarre et soutient qu’il a été victime d’une agression des gros bras de son propriétaire mardi matin. Il aurait mis son beau-frère au courant de la mésaventure.