La Major Crime Investigation Team, menée conjointement par le chef inspecteur Rugbur et l’inspecteur Jokhoo sous la supervision de l’assistant commissaire de police Heman Jangi du Central CID, a procédé à une deuxième arrestation dans le meurtre de Mantee Murchoyea, commis à Petite-Rivière le 23 février dernier. Prakash Balgobin, alias Leroi, âgé de 44 ans, habitant Eau-Coulée, a été appréhendé hier. Il devait comparaître devant le tribunal de Bambous aujourd’hui sous une accusation provisoire de Conspiracy le temps de permettre aux limiers de la police de boucler son interrogatoire.
A ce stade, les indications disponibles sont que le suspect Leroi a rejeté toutes les accusations portées contre lui au sujet du meurtre de cette quinquagénaire de Petite-Rivière, découpée en treize morceaux et jetée dans le bassin d’irrigation Cahin à Petit-Verger. « Mo pa konn nanyen ladans », n’a-t-il cessé de répéter aux multiples questions des enquêteurs de la police depuis son arrestation.
De leur côté, les membres de la MCIT sont convaincus que Prakash Balgobin détiendrait des informations susceptibles de leur permettre de retracer les meurtriers tout en recouvrant l’arme du crime, qui n’a pas encore été retrouvée presque deux mois après le crime. L’interrogatoire de ce deuxième suspect devra reprendre cet après-midi après sa comparution pour son inculpation provisoire.
Une première prévenue, Mardaye Kalingi, une habitante de Morcellement St-André, est toujours en détention provisoire. Elle avait été interpellée suite à la confirmation d’échanges téléphoniques avec la victime juste avant les faits le 23 février dernier. Les explications fournies par cette habitante du Nord à l’effet que les conversations téléphoniques étaient axées sur des problèmes de santé n’ont nullement convaincu les enquêteurs de la MCIT jusqu’ici.