L’arrestation d’Imteaze Chettee, 37 ans, Muhammed Surooprajally, 18 ans, et Akshay Prevost, 21 ans, pour le meurtre d’Ishwar Dinnoo, 47 ans, commis dans la nuit de lundi à mardi, a permis aux enquêteurs d’établir le mobile du crime. Il en ressort qu’il a été frappé à mort en raison des Rs 1 000 qu’il avait en sa possession.
Selon sa fille Meenka, 20 ans, la victime avait l’habitude de sortir dans la nuit pour s’approvisionner en cigarettes dans une tabagie de la localité. Ishwar Dinnoo était sous un grand badamier sur la route Royale de Plaine-Magnien lorsque les trois suspects l’ont aperçu. C’est en lui demandant une cigarette que les suspects ont aperçu un billet de Rs 1 000, qu’ils ont tenté de le lui dérober. Ishwar Dinnoo a montré de la résistance et a été passé à tabac par les trois hommes.
Selon les informations glanées, la victime aurait été traînée sur 25 mètres jusqu’au parking d’une maison de jeu et, craignant que les caméras de surveillance des alentours ne l’aient enregistré, Akshay Prevost se serait rendu au poste de police de Plaine-Magnien pour signaler la découverte d’un corps gisant dans une impasse. Le suspect a déclaré à la police qu’il s’y était rendu pour uriner en espérant que les policiers ne le considéreraient pas comme un suspect potentiel. Or, comme il était connu des services de police, il n’a pas été difficile pour les enquêteurs de faire le lien entre lui et la dépouille qui gisait dans une mare de sang. D’ailleurs, c’est à travers lui que la police est remontée jusqu’à Imteaze Chettee et Muhammed Surooprajally.
Lorsque les policiers de Plaine-Magnien se sont rendus sur place vers 3 h du matin, il était hélas trop tard pour Ishwar Dinnoo. L’autopsie a attribué le décès à une fracture du crâne. C’est après une enquête minutieuse que les officiers de la CID de Plaine-Magnien sous la supervision de l’inspecteur Kedoo, assisté du sergent Jugon, ont pu établir l’identité de la victime. C’est sa fille, Meenka, qui a positivement identifié le corps. Les suspects, déjà fichés par la police, ont été arrêtés peu de temps après. Les funérailles de la victime ont eu lieu hier. Ishwar Dinnoo laisse derrière lui trois enfants âgés de 13 ans, 16 ans et 20 ans.