Dans le cadre du procès intenté à Seewooduth Ghoorbin pour le meurtre de Rajesh Nathooram, le juge Pritviraj Fekna, siégeant aux Assises, a dans son ruling conclu que l’octogénaire pourra faire face à un procès malgré son âge. Le début du procès a été fixé au 13 mars.
Près de quatre ans après le drame à l’Escalier, Seewooduth Ghoorbin sera jugé devant les Assises pour le meurtre de Rajesh Nathooram. Plus d’une trentaine de témoins seront appelés par la poursuite et la défense pour ce procès. Lors de la séance d’hier après-midi, Seewooduth Ghoorbin, 89 ans, a plaidé coupable sous la charge de « wounds and blows causing death without intention to kill ». Les avocats de la défense, Me Gavin Glover et Me Ashley Ramdass, avaient formulé auparavant une motion d’abus de procédure devant le juge Prithviraj Fekna pour que la charge qui pèse sur l’octogénaire soit rayée en raison de son âge et de son état de santé. La poursuite, représentée par Me Shakeel Bhoyroo, avait résisté à la motion. La défense avait alors fait appel à plusieurs médecins dont Satish Boolell, ancien Chief Police Medical Officer, en vue d’établir que Seewooduth Ghoorbin n’est pas apte à faire face à un procès. Selon les hommes de loi de l’octogénaire, maintenir des poursuites contre lui viendrait violer l’article 10 de la Constitution. Dans son ruling rendu hier, le juge a conclu que Seewooduth Ghoorbin pourra faire face à un procès avec l’aide appropriée.
L’enquête policière avait été menée par la Criminal Investigation Division (CID) de Plaine-Magnien. Selon le dossier de la poursuite, les faits allégués se seraient produits le 13 octobre 2010 devant le marché de l’Escalier. L’agression serait survenue après une dispute entre Seewooduth Ghoorbin et Rajesh Nathooram pour une histoire d’ordures. L’octogénaire aurait enlevé le fourreau de sa “canne-épée” pour transpercer le corps de la victime, le visant en plein coeur. La victime, elle, aurait lancé une pierre à la tête de l’accusé. Rajesh Nathooram avait déjà rendu l’âme lors de son transfert vers l’hôpital alors que l’octogénaire avait été hospitalisé suite à sa blessure reçue à la tête.